(c) Sirotti

Richie Porte prêt pour ses débuts avec Trek-Segafredo

Après une fin de saison 2018 plutôt maussade, Richie Porte a bien l’intention d’entamer l’année 2019 sur une toute autre dynamique. Cela sera sans aucun doute encouragé par ses premiers pas avec sa nouvelle équipe, Trek-Segafredo, qui a fait de lui son grand leader pour les courses à étapes. Justement, la formation américaine compte sur lui dès le Tour Down Under, qu’il a remporté en 2017 et où il reste invaincu à Willunga Hill lors des cinq dernières éditions (!). La petite nouveauté, cette année, est d’ailleurs la délocalisation de cette étape le dernier jour.

“Je pense que le parcours me convenait un peu mieux il y a deux ans, mais cette année, c’est aussi un bon parcours, assez difficile, a exposé Porte en conférence de presse. C’est toujours sympa de venir à Adélaïde en janvier, cette course est fantastique. C’est vraiment bien organisé et c’est une excellente course pour commencer l’année. Si l’étape d’Uraidla (3000m de dénivelé, ndlr) peut être plus décisive que celle de Willunga ? Cela dépendra de la façon dont elle se court. L’autre jour, nous avons fait la reconnaissance, c’est une étape difficile et piégeuse. De toute évidence, nous devrons attendre et voir comment ça se passe. Si la journée est chaude et que le peloton n’a pas envie de rouler à fond, cela pourrait déboucher sur rien du tout, mais en regardant le parcours, si les choses deviennent chaotiques, alors ce sera une belle bataille.”

Richie Porte a aussi tenu à souligner la qualité du groupe qui l’accompagnerait pour sa première sortie sous ses nouvelles couleurs : “Je n’ai pas passé beaucoup de temps avec le reste de gars, mais j’en connais la plupart et nous avons une solide équipe ici, donc je pense qu’on sera opérationnel immédiatement. Nous avons probablement l’une des équipes les plus fortes avec laquelle je me suis présenté pour des étapes comme celle de Willunga Hill, avec des gars comme Peter Stetina et Jarlinson Pantano. Nous avons aussi un mec comme Koen de Kort, qui est l’un des plus expérimentés et très fort dans les bordures, avec Kiel Reijnen et Ryan Mullen. Donc, oui, nous avons une équipe bien équilibrée et solide ici, et j’espère que cela continuera comme ça pour le reste de l’année.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour Down Under : Des sentiments mitigés pour Michael Woods

Déjà à l’offensive jeudi, Michael Woods a remis le couvert ce vendredi sur le Tour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.