(c) Jean-Claude Faucher

Egan Bernal : « Tout était sous contrôle »

Après Paris-Nice au mois de mars, Egan Bernal inscrit une nouvelle course WorldTour à son palmarès sur ce Tour de Suisse. Jamais réellement inquiété au cours de cette neuvième et dernière étape, malgré la présence de Simon Spilak à l’avant, il a parfaitement suivi l’attaque de son dauphin Rohan Dennis (Bahrain-Merida) dans les derniers mètres du col de la Furka. Il termine finalement troisième d’une étape brillamment remportée par Hugh Carthy (EF Education First).

A l’arrivée, il se montrait évidemment réjoui du déroulé de l’étape et du travail de son équipe. « J’ai parfaitement récupéré après le chrono, et je me sentais très bien aujourd’hui, déclare-t-il. Il faut bien sur toujours respecter la course, mais je n’ai pas vraiment eu peur pendant cette étape. Tout était sous contrôle. » Il se félicite également de sa progression, lui qui a été dominant en montagne au cours de cette semaine. « Je suis très satisfait de mon niveau cette année. J’ai disputé trois courses par étapes en WorldTour, et je suis trois fois sur le podium. Cela me rend vraiment heureux. »

Concernant une éventuelle place de leader sur la Grande Boucle, le jeune coureur de 22 ans préfère rester prudent. « C’est l’équipe qui prend les décisions, et notre leader pour le Tour est Geraint Thomas, qui est quelqu’un que je respecte énormément. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.