(c) Sirotti

Tour de Romandie : David Gaudu s’impose avec autorité

Après un départ furieux et une grosse bagarre pour prendre l’échappée, un groupe de six coureurs a animé la troisième étape du Tour de Romandie. Repris à 17 kilomètres de la ligne, les fuyards ont laissé place à une explication entre favoris. Sur l’exigeante arrivée de Romont (0,9km à 7,8%), David Gaudu a alors dominé ses pairs avec une belle aisance. Rui Costa conclut deuxième, devant Primoz Roglic, qui reste leader du général. Le Français profite des bonifications pour prendre la deuxième place du classement, et se rapproche à 6″ du maillot jaune. 

Dès le départ, une intense bataille se lance pour former l’échappée du jour. Un premier groupe de six coureurs réussi à s’extraire, avec notamment Nans Peters (AG2R-La Mondiale), Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) et Simon Pellaud (Sélection suisse), le porteur du maillot de la montagne. Le peloton semble vouloir laisser filer, avant que de trop nombreux coureurs tentent d’opérer la jonction. L’allure s’accélère alors franchement, ce qui condamne l’échappée à 250 mètres du sommet de la première difficulté. Pellaud n’a pas perdu son temps et parvient néanmoins à faire le plein de points de la montagne sur la Côte de Sorens. C’est alors Sam Bennett (Bora-hansgrohe) qui se porte à l’attaque dans la descente. L’Irlandais, deuxième la veille, roule quelques kilomètres seul en tête avant de se faire reprendre au km25.

Les attaques reprennent de plus belle. Cette fois, cinq hommes arrivent à s’extraire du peloton. Kenny Elissonde (Ineos), Lennard Kämna, Michael Storer (Sunweb), Michael Albasini (Mitchelton-Scott) et le vainqueur du prologue Jan Tratnik (Bahrain-Merida) s’échappent ensemble. Ils sont alors rapidement rejoints par deux renforts : Andrey Amador (Movistar) et Roland Thalmann (Sélection suisse). L’échappée du jour est donc composée de sept unités, mais le peloton refuse de laisser trop de marge. Et pour cause, Amador est 22e du général à 1’10” du maillot jaune Primoz Roglic. C’est donc la Jumbo-Visma du Slovène qui dicte un train soutenu en tête de peloton. A 100 kilomètres de la ligne, il n’y a que 1’15” d’écart.

L’entente n’est pas non plus excellente en tête de course. Amador finit par comprendre qu’il dérange et se laisse décrocher pour attendre le peloton. Il est imité par Albasini, alors qu’Elissonde, Kämna, Storer, Tratnik et Thalmann poursuivent l’aventure à cinq. Le peloton ne laisse pas complètement filer pour autant. Alors que l’écart reste légèrement supérieur à la minute, Nikita Stalnov (Astana) se lance seul en poursuite. Après cinq kilomètres de chasse, il parvient à rejoindre l’échappée. Il y a donc six hommes en tête avec une avance mesurée à 1’20” à 80 unités du but.

Le peloton contrôle durement la course, et ne laisse jamais filer les fuyards. Ces derniers ne comptent que 1’50” de marge au sommet de la montée de Vauderens. L’échappée atteint finalement son avance maximale au deuxième passage dans Romont, à 50 unités du but. Il y a alors 2’10” d’écart, avant une nouvelle accélération du peloton. A l’entame des trente derniers kilomètres, l’échappée est ramenée à 1’10”. D’autant que l’équipe EF Education First vient relayer la Jumbo-Visma en poursuite. Les hommes en rose font rapidement tomber l’écart sous la minute, avant de reprendre l’échappée à 17 kilomètres de la ligne. Reste alors la montée de Villars-Bramard (4,2km à 5,3%) à escalader.

Dans l’ascension, EF Education First dicte un train soutenu et empêche toute tentative d’échappée tardive. La sélection s’opère par l’arrière, le peloton est étiré. Réduit à une cinquantaine d’unités, ce dernier se présente finalement au pied de la bosse finale avec les leaders du général aux premières positions. Il faut attendre les derniers hectomètres pour voir le démarrage fulgurant de David Gaudu (Groupama-FDJ). Le jeune français laisse ses rivaux sur place et s’impose devant Rui Costa (UAE-Team Emirates). Arrivé troisième, Primoz Roglic conserve son maillot jaune, mais voit se rapprocher Gaudu à 6″. Au jeu des bonifications, le Français chipe la deuxième place du général à Rui Costa.

Le classement de la troisième étape : 
1. David Gaudu (Groupama-FDJ) en 3h50’53”
2. Rui Costa (UAE-Team Emirates) m.t.
3. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) m.t.
4. Michael Woods (EF Education First) m.t.
5. Felix Grossschartner (Bora-hansgrohe) m.t.
6. Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert) à 3″
7. Emanuel Buchmann (Bora-hansgrohe) m.t.
8. Davide Villella (Astana) m.t.
9. Carl Frederik Hagen (Lotto Soudal) m.t.
10. Damien Howson (Mitchelton-Scott) m.t.

Le classement général après la troisième étape : 
1. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) en 12h23’02”
2. David Gaudu (Groupama-FDJ) à 6″
3. Rui Costa (UAE-Team Emirates) à 8″
4. Felix Grossschartner (Bora-hansgrohe) à 19″
5. Geraint Thomas (Ineos) à 20″
6. Carlos Betancur (Movistar) à 21″
7. Damien Howson (Mitchelton-Scott) à 25″
8. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) à 27″
9. Michael Woods (EF Education First) à 28″
10. Emanuel Buchmann (Bora-hansgrohe) à 29″

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.