© Sirotti

Dylan Teuns : “Tout reste possible”

Dylan Teuns (BMC) était naturellement déçu à l’arrivée. Ce mur de Szczyrk, il l’avait dominé l’an passé mais cette année il a dû le laisser à Michał Kwiatkowski (Team Sky) dans un mano a mano dans la dernière ligne droite. Toutefois s’il y a bien quelqu’un qui sait que la course ne s’arrête pas à Szczyrk, c’est Teuns. L’an passé, il avait pris l’avantage ici même sur les autres favoris mais avait dû s’accrocher jusqu’au dernier moment face aux assauts de Rafał Majka, Wout Poels et des autres prétendants. 

Dylan, c’était une ascension très difficile aujourd’hui, vous la connaissiez bien et Kwiatkowski était fort mais c’est aussi une question de timing ici à Szczyrk ?
Oui je pense aussi. J’ai dû attendre un peu plus que l’an passé. Peut-être aussi parce que même si les jambes étaient bonnes, j’ai senti que le niveau de mes adversaires était élevé. Le timing est effectivement important et j’ai attendu un peu plus par rapport à l’an passé mais Kwiatkowski a réussi à revenir sur la fin. Peut-être ai-je lancé mon effort trop tard, ou à l’opposé trop tôt. Je ne sais pas… Mais je sais que je n’ai pas réussi à gagner ici une deuxième fois.

Kwiatkowski va devenir l’adversaire numéro 1 pour le classement général ?
Ça, on le savait déjà avant même que la course ne débute. Je pense qu’il est le grand favori. Il a une forte équipe mais il y a encore 3 jours de course. Tout reste possible.

Une étape comme demain peut être une bonne opportunité par exemple ?
Demain c’est possible, après aussi… Il y a trois journées difficiles qui arrivent. Ça va être la bataille jusque vendredi.

Comment faire pour vaincre la domination Sky qui a déjà commencé à se mettre en place aujourd’hui au long de l’étape ?
Nous savons qu’ils sont toujours très forts sur les épreuves par étapes. Leur équipe est toujours forte et capable de contrôler la course. Nous allons voir comment les battre. Je ne suis pas non plus le seul qui veut gagner ici. Il y a d’autres coureurs qui vont aussi essayer d’attaquer. Je pense vraiment que ça va être une grosse bataille jusqu’à la fin.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Milan-Sanremo : Cofidis avec Christophe Laporte et Nacer Bouhanni

Cofidis a dévoilé une équipe à deux têtes pour Milan-Sanremo. Ce samedi, la formation nordiste …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.