(c) ASO/Pauline BALLET

Yoann Offredo : « Je trouve ça navrant, c’est nul »

Le coureur français de la Wanty-Gobert était dégoûté à l’arrivée de la septième étape ce vendredi. Parti en solitaire dans un effort vain alors que la course était à l’arrêt, il a compté plus de neuf minutes d’avance sur un peloton passif. Après un long raid en solo, il espérait au moins être désigné coureur le plus combatif de la journée. Ça n’a pas été le cas, Laurent Pichon (Fortuneo-Samsic) lui prenant cet honneur.

« Qu’est-ce-qu’on fait ? On se regarde les kékéttes et on attend l’arrivée ? Je n’avais pas prévu d’y aller, moi non plus ça ne m’intéressait pas, décrit Offredo, très remonté. Je me suis dit pourquoi pas, si on pouvait être plusieurs. C’est toujours super d’être devant, mais n’être récompensé d’aucune des manières, je trouve ça navrant, c’est nul. C’est pas tellement le prix de la combativité qui m’intéresse, mais pourquoi on le donne ce prix ? C’est quelqu’un qui termine la course ? A ce moment-là il n’y a plus aucun intérêt à aller devant. Je trouve ça complètement nul et je ne retournerais plus dans les échappés si ça reste comme ça. »

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Christopher Froome : « Peter Sagan est incroyable »

Le quadruple vainqueur du Tour de France a passé une journée tranquille au sein du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.