(c) ASO/Olivier Chabe

Julian Alaphilippe : « Je m’attends au pire comme au meilleur »

Un premier gros test se profile pour Julian Alaphilippe. Ce jeudi, le maillot jaune devra grimper le Col de Peyresourde (13,2km à 7%) et la Hourquette d’Ancizan (9,9km à 7,5%) avec les meilleurs pour conserver sa tunique. Ses deux plus proches rivaux au général, Geraint Thomas et Egan Bernal, sont à 1’12” et 1’16”. Si les deux leaders d’Ineos semblaient plutôt concentrés sur le chrono de Pau, Alaphilippe en était certain ce mercredi soir : il sera la cible de nombreuses attaques sur la route de Bagnères-de-Bigorre.

Lire aussi > Tour de France : Stéphane Rossetto très remonté contre Aimé De Gendt

« J’attends les Pyrénées avec impatience. Demain, ça va batailler dur pour aller à l’avant. Ça sera une grosse journée, prévenait le numéro 1 mondial à l’arrivée de la onzième étape. Je n’ai aucun scénario en tête, je m’attends à tout, au pire comme au meilleur. Je suis très content d’avoir le maillot jaune sur les épaules et très motivé pour tout donner. Peut-être qu’Egan Bernal a raison lorsqu’il dit que les candidats au général se préserveront en vue du chrono, mais je me prépare mentalement à être attaqué. Que ce soit de la part de favoris ou d’autres coureurs qui voudraient reprendre du temps. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour du Danemark : Tiesj Benoot renoue avec la victoire, Lotto Soudal signe un doublé

Une véritable course de mouvements pour lancer le Tour du Danemark. Ce mercredi, le peloton …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.