(c) Sirotti

« Très content de la troisième place », Wout van Aert veut déjà revenir « pour jouer la gagne »

Surprenant troisième l’an passé, Wout van Aert a remis ça ce samedi. Présent dans le groupe de favoris qui s’est échappé dans les cinquante derniers kilomètres, le coureur de la Jumbo-Visma a suivi l’attaque décisive de Jakob Fuglsang (Astana) à vingt-trois unités de la ligne. Il a alors fait un bout de chemin avec le Danois et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), avant de lâcher prise sur l’avant dernier chemin de terre. Si Van Aert a réussi à recoller au duo de tête sous la flamme rouge, le triple champion du monde de cyclo-cross a dû s’avouer vaincu lorsqu’Alaphilippe et Fuglsang se sont attaqués dans l’ultime ascension. Il a logiquement conclu à la troisième marche du podium, à 27 secondes du vainqueur Julian Alaphilippe. Un résultat qui le satisfaisait amplement alors qu’il s’agissait seulement de son deuxième jour de course sur la route cette saison.

Lire aussi > Le récital de Julian Alaphilippe

« J’étais vraiment à la limite dans les derniers kilomètres. La dernière demi-heure a été très difficile. Je suis heureux d’avoir résisté et de retrouver le podium. La troisième place était la plus haute possible aujourd’hui, a expliqué Van Aert sur le site de son équipe. Dans l’avant-dernier chemin de terre, le rythme était un peu trop élevé pour moi et j’ai dû m’adapter. A partir de là, la douleur était tenace jusqu’à l’arrivée. Mais j’ai continué à tout donner. J’ai été capable de revenir au pied de la dernière montée, mais j’avais déjà trop donné pour tenter autre chose. Je suis très content de cette troisième place. Les sensations étaient bonnes et cela donne confiance pour les Classiques à venir. »

Finalement, le Belge déclarait son amour de l’épreuve toscane et promettait d’y revenir pour monter sur la plus haute marche. « Les Strade Bianche sont une excellente course et tout doit être mis en place en amont pour gagner. C’est aussi un parcours dans lequel les attaquants sont récompensés. Et attaquer, c’est ce que j’ai fait. Je reviendrai certainement ici pour jouer la gagne ! » Avant de revenir l’an prochain sur les Strade Bianche, Wout van Aert a une saison 2019 prometteuse à disputer. Il est désormais attendu au départ de Milan-Sanremo, de l’E3 BinckBank Classic, de Gand-Wevelgem, du Tour des Flandres avant de s’engager sur Paris-Roubaix et l’Amstel Gold Race.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Algarve : La deuxième étape en direct commenté



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.