© Sirotti

Strade Bianche : Les déclarations des favoris au départ

Un plateau de coureurs dense pour une course dantesque. Au départ de la Classique des Strade Bianche ce samedi, spécialistes des classiques et excellents grimpeurs se mêlent. Une lutte intense est attendue sur les onze secteurs de chemins de terre. Les déclarations d’avant-course de plusieurs des favoris sont disponibles ci-dessous.

Greg Van Avermaet (CCC) : « Je suis heureux d’être au départ de cette course. Je vais essayer d’y remporter mon premier succès après plusieurs bons classements. Je me sens bien avec ma nouvelle équipe. La victoire du mois dernier et la deuxième place au Nieuwsblad nous donnent beaucoup de confiance. »

Strade Bianche : Présentation de l’édition 2019

Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) : « Il sera important de bien courir en équipe. Le point clé est toujours Santa Maria. L’année dernière, je ne pouvais même pas le voir car j’avais parcouru 40 kilomètres avec une roue crevée. Un des problèmes de cette course est qu’il n’est pas facile de changer de roue, dans de telles situations, surtout avec le temps de l’an dernier. Aujourd’hui, les conditions météo sont différentes, mais peu de choses changent. Il faut être devant, avoir de bonnes jambes et résister dans le final. En Italie, je suis toujours très bien accueilli, c’est toujours agréable d’avoir de nombreux fans venus pour moi et pour la course. C’est une épreuve très spéciale, elle a un goût un peu vieux et beaucoup de coureurs y viennent parce qu’elle a un charme d’autre temps. »

Tim Wellens (Lotto Soudal) : « Ma condition est bonne, même si je me suis réveillé ce matin avec le nez bouché. Nous avons deux coureurs sur qui compter aujourd’hui (NDLR : lui, et Tiesj Benoot, le tenant du titre). L’un de nous peut attaquer et l’autre attendre d’en récolter les fruits. Pour moi, les conditions météo ne changent pas l’état de la course. Pluie, soleil, vent, c’est indifférent. »

Jakob Fuglsang (Astana) : « Je suis prêt. J’espère faire une bonne course. Je pense que je pourrai être dans le coup jusqu’au bout, alors nous verrons comment ça se passe. Nous avons une bonne équipe avec Lutsenko et moi. En face, Lotto Soudal peut compter sur Wellens et le tenant du titre. Ensuite, il y a les Quick-Step, qui ont bien commencé cette année. Il ne faut jamais oublier non plus Van Avermaet… »

Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step) : « C’est un sentiment magnifique de venir ici après ma victoire de la semaine dernière. Je suis heureux d’être de retour sur les Strade Bianche, c’est une course que j’adore. J’espère juste être au rendez-vous. Nous avons plusieurs cartes à jouer, il n’y a pas que moi et Alaphilippe. Il faudra voir comment cela se passe avec l’enchaînement des secteurs de chemins de terre. J’aime les conditions météo du jour, je pense que c’est plus difficile et technique quand il fait beau. Cela peut paraître bizarre, mais l’année dernière, il n’y avait que deux lignes sur la route. Ce sera donc encore plus spectaculaire. Il y aura beaucoup de poussières, mais j’adore ces conditions. »

Gianni Moscon (Sky) : « C’est une belle journée, une bonne course et j’aimerai faire partie des acteurs. Nous venons ici avec Geraint (Thomas) et moi, nous voulons bien faire. Il est toujours préférable de venir ici avec le plus de cartes possibles. Je pense que nous pouvons obtenir un excellent résultat. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Algarve : La deuxième étape en direct commenté



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.