(c) Sirotti

Grand Prix de l’Escaut : Fabio Jakobsen conserve son titre

Une édition marquée par les bordures. Le Grand Prix de l’Escaut se tenait ce mercredi, avec un invité important : le vent. Tout au long du parcours, les meilleurs ont tenu une moyenne supérieure à 45km/h pour éviter le piège des cassures. Alors que le peloton a explosé à plusieurs reprises, tout est finalement rentré dans l’ordre sur le circuit final de Schoten. Les derniers attaquants du jour ont été repris dans le dernier tour. Malgré une ultime tentative d’Edvald Boasson Hagen, l’épreuve se conclut par le sprint attendu. Comme l’an passé, Fabio Jakobsen a dominé l’emballage. Maximilian Walscheid et Christopher Lawless complètent le podium. 

Dans le vent, les coureurs s’élancent pour plus de 200 kilomètres. Deux hommes se dégagent d’entée : Kenneth Vanbilsen (Cofidis) et Tom Wirtgen (Wallonie-Bruxelles). Ce duo prend rapidement une minute d’avance avant que le peloton ne se casse en trois groupes. La formation de bordures accélère mécaniquement l’allure et anéantit les chances de l’échappée. Les deux hommes de tête sont vite repris, alors que le peloton se reforme au km70.

A peine regroupé, le paquet casse à nouveau. L’occasion pour Dries De Bondt (Corendon-Circus) et Brian van Goethem (Lotto Soudal) de tenter de s’enfuir. Le duo réussit son oeuvre et ouvre la route un court instant avec une minute d’avance. Derrière, plusieurs groupes continuent de se battre dans le vent. L’échappée est à nouveau condamnée par l’allure très soutenue des différents pelotons.

Dans un nouveau moment de tension, plusieurs favoris vont au sol. Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe), Fabio Jakobsen et Alvaro Hodeg (Deceuninck-Quick Step) sont touchés, mais sont ramenés au sein du premier groupe. Marcel Kittel (Katusha-Alpecin) peine lui à suivre le rythme très soutenu depuis le départ. Deux coureurs déjà partis à l’attaque plus tôt retentent alors leur chance. Kenneth Vanbilsen se lance, et est suivi par Dries De Bondt. Les deux hommes parviennent cette fois à prendre un peu de marge. A 40 kilomètres du but, ils ont 1’35” d’avance sur le premier peloton.

Bien en place dans le premier groupe, Arkéa-Samsic roule pour André Greipel à l’approche du circuit final. Le duo de tête y arrive avec 1’20” de marge. Les coureurs sont désormais beaucoup mieux abrités du vent et vont pouvoir organiser la poursuite. Trek-Segafredo, Bora-hansgrohe et Deceuninck-Quick Step viennent travailler à l’avant. Au terme du premier tour, De Bondt et Vanbilsen voient le peloton regroupé se rapprocher à 15 secondes. Vanbilsen lâche prise et se fait avaler par le peloton, De Bondt tente un raid solitaire, mais en vain.

Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) profite d’une accalmie pour placer une belle attaque à treize kilomètres de la ligne. Lionel Taminiaux (Wallonie-Bruxelles) tente de le suivre, mais n’y parvient pas. Le Norvégien se montre très fort et résiste au retour du peloton. Il compte une dizaine de secondes de marge à moins de cinq unités du but, mais est finalement repris à 2,5 kilomètres de l’arrivée. Rien ne peut alors empêcher l’emballage final attendu. Le tenant du titre Fabio Jakobsen s’y envole vers un deuxième succès consécutif malgré une chute à la mi-parcours. Maximilian Walscheid (Sunweb) prend le premier accessit devant Christopher Lawless (Sky).

Le top 10 de l’épreuve : 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.