(c) Sirotti

Oliver Naesen : « Je peux gagner, je peux aussi terminer dans la voiture après huit crevaisons »

Parmi les favoris de Paris-Tours, Oliver Naesen nous a répondu avec son franc parler habituel ce dimanche matin, dans l’aire de départ. Sous le soleil, le Belge, deuxième d’un boyau il y a quelques jours sur Binche-Chimay-Binche, détaillait ses objectifs du jour et revenait sur l’exigeant parcours. Il se méfiait particulièrement des chemins de vignes et des aléas qui en découlent.

Lire aussi > Arnaud Démare : « Je me sens bien, je suis presque triste de finir la saison »

« Les jambes vont bien. J’ai fait une belle semaine avec la deuxième place à Binche qui s’est jouée à très peu. J’ai beaucoup d’envie au départ, réagissait le quatrième de l’édition 2018. A la télé, c’est très joli et c’est aussi chouette à faire. Mais c’est tellement difficile de faire de cette course un objectif… Tu ne maîtrises pas tout. Je peux gagner, mais je peux aussi terminer dans la voiture après huit crevaisons. C’est difficile! »

L’intégralité de sa réaction : 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.