(c) Tour of Slovakia

Une victoire doublement spéciale pour Eduard Grosu en Slovaquie

Si ce n’est, sur le papier, pas sa victoire la plus prestigieuse – le Tour de Slovaquie étant catégorisé comme une épreuve de classe 1 -, elle semble tout de même l’être au vu de la feuille des résultats. Jeudi, à l’occasion de la deuxième étape de la course slovaque, Eduard Grosu a ainsi devancé sur la ligne, au terme d’un final technique, en montée et sur pavés, Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step) ainsi qu’Arnaud Démare (Groupama-FDJ). Le sprinteur roumain de la Delko-Marseille Provence a parfaitement anticipé l’effort des favoris pour se détacher à 300 mètres du but et s’en aller conquérir son quatrième succès de la saison, sans conteste le plus notable.

À l’arrivée, il racontait : « C’était une étape très dure, car la plus longue et il a fait froid toute la journée avec de la pluie. En début d’étape je ne me sentais pas très bien et je n’avais pas de bonnes sensations jusqu’à la dernière montée. J’ai également dû changer de vélo à cause d’un problème mécanique. Je n’ai ainsi commencé à me sentir mieux qu’après la dernière descente, où j’ai alors dû combattre pour être en meilleure position dans le final et prendre les bonnes roues. Dans le dernier kilomètre, j’étais en troisième position; alors, à 800 m de la ligne d’arrivée, avec les pavés et sur ma lancée, j’ai décidé d’attaquer. Il y avait un virage à 400 m du but et j’ai vu que les autres étaient à 50 m de moi; j’ai donc continué mon effort malgré des jambes douloureuses! J’ai finalement bien géré mon effort puisque je gagne ! »

Le coureur de 27 ans, qui représentera son pays dimanche prochain lors du Mondial, pouvait ainsi savourer cette victoire spéciale à plus d’un titre : « Je suis si content, je remercie tout le staff du Team et mes coéquipiers! Je dédie cette victoire à ma fille qui vient juste de naître… »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.