© Nokere Koerse

Nokere Koerse : Fabio Jakobsen le plus puissant !

Fabio Jakobsen (Quick Step) offre une nouvelle victoire à Quick Step. La récente recrue de l’équipe Quick Step a surclassé ses adversaires dans un sprint tout en puissance sur les pavés montants du Nokereberg. À 21 ans, le Néerlandais signe sa première victoire professionnelle deux semaines et demie après une belle quatrième place déjà sur un À Travers la Flandre Occidentale de haute volée. Amaury Capiot (Sport Vlaanderen – Baloise) est deuxième et Hugo Hofstetter (Cofidis) troisième. La course a été très animée mais s’est tout de même conclue par un sprint d’un peloton restreint.

La première heure de course est assez disputée et à l’issue de celle-ci, huit coureurs parviennent à s’échapper : Simon Sellier (Direct Energie), Yannick Martinez (Delko – Marseille Provence – KTM), Rob Ruijgh (Tarteletto – Isorex), Martijn Budding (Roompot – Nederlandse Loterij), Daniel Turek (Israel Cycling Academy), Conor Dunne (Aqua Blue Sport), Ivo Oliveira (Hagens Berman – Axeon) et Timothy Stevens (Cibel – Cebon). Ils compteront jusqu’à 10′ d’avance.

À une soixantaine de kilomètres de l’arrivée, alors qu’il reste deux tours du circuit autour de Nokere, le peloton accélère significativement. 10 kilomètres plus loin, une chute coupe le peloton en deux. Il finira par se reformer quelques kilomètres plus loin. Mais la course est lancée et elle est nerveuse. À 35 kilomètres de l’arrivée, alors que le peloton est déjà bien tendu, Wout van Aert (Vérandas Willems – Crelan) met un coup d’accélérateur et le peloton explose littéralement.

Onze coureurs se retrouvent en tête mais deux sautent rapidement (un Quick Step et un CCC). On retrouve donc dans ce groupe de poursuite : Nathan Van Hooydonck, Loïc Vliegen (BMC), Florian Sénéchal et Pieter Serry (Quick Step), Pascal Ackermann (Bora – Hansgrohe), Baptiste Planckaert (Katusha – Alpecin), Jasper Philipsen (Hagens Berman – Axeon), Alex Kirsch (WB – Aqua Protect – Veranclassic) et bien sûr Wout van Aert. L’écart avec le peloton qui se recompose est rapidement de 30 secondes alors qu’à 25 kilomètres de l’arrivée, les huit hommes de l’échappée matinale compte encore 45 secondes d’avance. Sky, Lotto – Soudal, Direct Energie (même s’ils ont encore Sellier à l’avant), Cofidis ou encore Vital Concept sont piégés.

À 21 kilomètres de l’arrivée, les huit coureurs de l’échappée matinale n’ont plus que 30 secondes d’avance et Conor Dunne passe à l’action. 5 kilomètres plus loin, Dunne compte 30 secondes d’avance sur ses anciens compagnons d’échappée, repris par le groupe van Aert. On retrouve donc 16 coureurs en poursuite.

À 11 kilomètres de l’arrivée, Dunne possède 15 secondes d’avance alors que le groupe de poursuite est repris par un peloton d’une cinquantaine d’unités. La course est relancée. L’équipe Sky se met alors en tête de peloton au même moment que Moreno Hofland (Lotto – Soudal) est victime d’une crevaison roue avant. Il est dépanné par un coéquipier mais l’effort pour revenir s’annonce sévère. Devant, à 10 kilomètres de l’arrivée, Dunne est repris par le peloton dans une section pavée. L’allure est élevée et de nombreuses unités disparaissent en queue de peloton. Reto Hollenstein (Katusha – Alpecin) est très actif en tête de peloton.

Dans l’avant dernier secteur pavé, Frederik Backaert (Wanty – Groupe Gobert) tente d’accélérer mais sans succès. L’attaque de Wout van Aert est elle beaucoup plus tranchante mais il a Florian Sénéchal sur le porte bagage. Il ne creuse pas. Ce secteur est immédiatement suivi du dernier pavé de la journée. D’autres attaques s’ensuivent et une douzaine de coureurs se retrouvent avec un faible avantage. C’est toutefois vite repris mais ce qui reste du peloton est très étiré. Il semble alors que tout va se décider dans le Nokereberg.

Cela dit, Wout van Aert ne s’annonce pas battu. À 2 kilomètres de l’arrivée, il prend la tête du groupe pour durcir encore le rythme. Luke Rowe tente ensuite sa chance un peu avant la flamme rouge mais n’obtient aucune marge de la part du peloton. Florian Sénéchal prend alors la tête du groupe dans le dernier kilomètre. Il est relayé par son coéquipier Davide Martinelli puis ce dernier s’écarte. Les Katusha – Alpecin sont en premier rideau mais on est encore un peu loin de la ligne. Soudain Fabio Jakobsen (Quick Step) surgit et atomise la concurrence. Le jeune néerlandais s’impose avec plus d’un vélo d’avance. Amaury Capiot (Sport Vlaanderen – Baloise) et Hugo Hofstetter (Cofidis) sont respectivement deuxième et troisième.

Classement :
1. Fabio Jakobsen (Quick Step)
2. Amaury Capiot (Sport Vlaanderen – Baloise)
3. Hugo Hofstetter (Cofidis)
4. Roy Jans (Cibel – Cebon)
5. Andrew Fenn (Aqua Blue Sport)
6. Baptiste Planckaert (Katusha – Alpecin)
7. Zakkari Dempster (Israel Cycling Academy)
8. Sean De Bie (Verandas Willems – Crelan)
9. Maxime Vantomme (WB – Veranclassic – Aqua Protect)
10. Kamil Gradek (CCC – Sprandi – Polkowice)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.