© Amore & Vita - Selle SMP

Memorial Pantani : Marco Zamparella surprend tout le monde

Marco Zamparella (Amore & Vita – Selle SMP) remporte le Memorial Marco Pantani. Zamparella faisait partie du duo de tête qui a animé la journée. Lorsque la course s’est décantée, Zamparella s’est fait reprendre par un trio comprenant notamment Diego Ulissi (Equipe Nationale d’Italie). Les quatre coureurs ont réussi à résister au peloton et sont allés se disputer le sprint. Zamparella s’impose à la surprise générale devant Ulissi. Egan Bernal (Androni Giocattoli – Sidermec) complète le podium.

La première heure de course est fortement animée par diverses tentatives d’échappées. Malgré une belle tentative de neuf coureurs, ils ne sont finalement que deux à réussir à prendre les devants : Sebastian Schönberger (Tirol Cycling Team) et Marco Zamparella (Amore & Vita – Selle SMP). Ils compteront moins de 5’ d’avance maximale avant que celle-ci ne stagne puis diminue.

Dans la troisième et dernière ascension de Montevecchio, un groupe de six par en contre avec Mattia Cattaneo, Egan Bernal (Androni Giocattoli – Sidermec), Diego Ulissi (Equipe Nationale d’Italie), Yonder Godoy (Wilier Triestina – Selle Italia), Pierpaolo Ficara (Amore & Vita – Selle SMP) et Sepp Kuss (Rally Cycling). Mais le rythme des deux coureurs d’Androni est très soutenu et seul Ulissi peut suivre. A l’avant Zamparella part seul. Un peu après le sommet Cattaneo, Bernal et Ulissi sont revenus sur l’Italien. Ils sont donc quatre en tête et le peloton est à moins d’une minute avec l’équipe Bahrain – Merida qui mène.

Mais on est encore loin de l’arrivée et le peloton laisse l’écart remonter jusqu’à presque 2’ à un peu plus de 30 kilomètres de l’arrivée. A 20 kilomètres de l’arrivée, alors que la course aborde les tours locaux (quatre fois un circuit de 5 km), l’écart est toujours de 1’35 avec les Bora – Hansgrohe qui emmènent le peloton. Le quatuor ne sera en fait jamais revu et on s’achemine vers un sprint à quatre. Un sprint que remporte Zamparella, le dernier rescapé de l’échappée matinale, devant Diego Ulissi. 

La pointe de vitesse de Zamparella est connue mais après les efforts consentis tout au long de la journée et l’adversité de Diego Ulissi, ce dénouement sonne comme une surprise. C’est en tout cas la deuxième déconvenue en deux courses consécutives pour Diego Ulissi et c’est aussi un nouvel échec pour Androni – Sidermec. Sonny Colbrelli règle le sprint du peloton.

Classement :
1. Marco Zamparella (Amore & Vita – Selle SMP) en 4h30’28
2. Diego Ulissi (Equipe Nationale d’Italie)
3. Egan Bernal (Androni Giocattoli – Sidermec)
4. Mattia Cattaneo (Androni Giocattoli – Sidermec) à 0’01
5. Sonny Colbrelli (Bahrain – Merida) à 0’45
6. Elia Viviani (Equipe Nationale d’Italie)
7. Mattia Gavazzi (Androni Giocattoli – Sidermec)
8. Guillaume Boivin (Israel Cycling Team)
9. Davide Ballerini (Androni Giocattoli – Sidermec)
10 German Nicola Tivani (Unieuro Trevigiani – Hemus 1896)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Championnats d’Europe – Piste : Quentin Lafargue remporte le kilomètre, Michael d’Almeida en bronze

Lors de cette cinquième et dernière journée, de nombreux concurrents français faisaient partis des favoris …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.