Championnat des Flandres : Fernando Gaviria rafle la mise

À quelques jours des Mondiaux, Fernando Gaviria a exhibé sa bonne condition et disposé d’un joli plateau de sprinteurs, ce vendredi, lors du championnat des Flandres. Au terme d’un gros travail collectif de la Quick Step Floors, le Colombien a remporté l’emballage massif à Koolskamp, devant Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) et Jasper De Buyst (Lotto-Soudal). Il succède à Timothy Dupont (Vérandas Willems-Crelan) au palmarès, ajoute un dixième succès son escarcelle cette saison et apporte sa cinquantième victoire à Quick Step Floors en 2017. 

Dès le premier des seize tours au programme du jour, sur le championnat des Flandres, une belle échappée se forme. On y retrouve notamment le champion de Belgique, Oliver Naesen (AG2R-La Mondiale), accompagné de son frère, Lawrence Naesen (WB Veranclassic-Aqua Protect). Aux côtés de la fratrie, on compte aussi Sander Cordeel (Vérandas Willems-Crelan), Joeri Calleeuw (Roubaix-Lille Métropole), Sjoerd Bax (Delta Cycling Rotterdam), Jan Reynaerts (Cibel-Cebon) ainsi que David Boucher (Pauwels sauzen – Vastgoedservice). Le peloton laisse le groupe filer mais les équipes de sprinteurs maitrisent tout de même la portée de l’écart. Celui-ci atteint un maximum de 4’30 après cinq boucles de douze bornes autour de Koolskamp. Les formations Dimension Data, Quick Step Floors, LottoNL-Jumbo ou encore Lotto-Soudal mettent un homme à rouler pour favoriser une arrivée massive. Alors, l’écart se réduit au fil des tours et passe même sous les deux minutes à 70 bornes du but.

L’échappée tente de passer à la vitesse supérieure pour engager une résistance et Reynaerts est le premier à en faire les frais. Cordeel craque à son tour quelques instants plus tard et ils ne sont donc plus que cinq à faire face au peloton, à l’entame de la dernière heure de course. Un temps morcelé, le paquet se reforme et ne cesse alors de reprendre du terrain sur l’échappée. À trois tours du but, l’écart est d’une minute et vingt secondes, quand il n’est plus que de 45 secondes un tour plus tard. Oliver Naesen relance alors une nouvelle fois et cette fois-ci, seul son frère Lawrence et Stoeri Calleeuw parviennent à prendre la roue. Le trio livre ses dernières forces, mais ça ne peut suffire face à un peloton encore très consistant. Finalement, avant même le son de cloche indiquant le dernier tour, l’échappée doit rendre les armes face à la meute emmenée par Quick Step Floors, relayée par la Dimension Data. Les équipes de sprinteurs s’organisent, remontent de part et d’autre et la tension s’intensifie dans les dix derniers kilomètres.

À l’entrée dans les trois dernières bornes, la Team Coop tente de replacer August Jensen alors que LottoNL-Jumbo fait de même pour Dylan Groenewegen. La bagarre est lancée et le peloton occupe la largeur de la route, sans qu’une formation ne parvienne à conserver les rênes. La Quick Step Floors parvient malgré tout à placer son train peu avant la flamme rouge, et une chute intervient dans les premières positions quelques instants plus tard. Alors que Ryan Gibbons (Dimension Data) reste au sol, les coéquipiers de Fernando Gaviria poursuivent leur travail dans les derniers hectomètres et c’est finalement Maximiliano Richeze qui lance le Colombien, de suite pris en chasse par Dylan Groenewegen. Le Néerlandais reste à la hauteur du Sud-Américain pendant quelques instants, mais Gaviria parvient à se détacher légèrement à l’approche de la ligne pour finalement l’emporter d’une roue. L’ancien champion des Pays-Bas prend la seconde place tandis que Jasper De Buyst (Lotto-Soudal) se classe troisième.

Classement

1 Fernando Gaviria (Quick Step Floors)
2 Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) t.m.t
3 Jasper De Buyst (Lotto-Soudal)
4 August Jensen (Team Coop)
5 Aksel Nommela (Leopard Pro Cycling)
6 Roy Jans (WB Veranclassic-Aqua Protect)
7 Rudy Barbier (AG2R-La Mondiale)
8 Emiel Vermeulen (Roubaix-Lille Métropole)
9 Timothy Dupont (Veranda’s Willems-Crelan)
10 Konrad Gessner (RadNet Rose Team)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Calendrier UCI : Ce qui changera en 2020

L’UCI a apporté des modifications à son calendrier 2020. Par rapport à 2019, plusieurs épreuves …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.