Capture d'écran

Great War Remembrance Race : Mihkel Raïm au bout de l’échappée

Des monts, des portions pavées, des secteurs non goudronnés… Il y avait tout, ce vendredi, sur cette Great War Remembrance Race. Au final, cela donne une course de mouvements remportée par Mihkel Raïm (Israel Cycling Academy) après un sprint réduit où il a devancé Pawel Bernas (CCC) et Preben Van Hecke (Sport Vlaanderen). BMC et Quick-Step avaient des représentants dans le groupe dont s’est extrait le vainqueur, mais n’ont jamais su collaborer pour revenir sur les coureurs les plus offensifs.  

Plusieurs attaques animent le départ de l’épreuve. Un premier duo composé de Lionel Taminiaux (AGO-Aqua Service) et Tom Devriendt (Wanty-Groupe Gobert) s’échappe et parcourt une dizaine de kilomètres en tête avant de se faire reprendre par un peloton déjà lancé à toute allure. La moyenne de la première heure est de 46,7km/h !

Le peloton évolue toujours groupé malgré les nombreuses attaques à 120 kilomètres de l’arrivée à Ypres. Des cassures interviennent ensuite et un groupe de dix-neuf coureurs se retrouvent à l’avant. Ils ont 1’40” d’avance au maximum, à 73 kilomètres du but sur un premier peloton. D’autres groupes sont plus loin et semblent avoir déjà perdu toute chance de lever les bras.

Les hommes de tête maintiennent un écart supérieur à 1’20” à 40 kilomètres du but et commencent alors à s’attaquer. Pawel Bernas (CCC) réussit à créer un écart  avec ses anciens compagnons de fuite et se retrouve seul en tête avec une petite avance à 30 unités de la ligne d’arrivée. Il est rejoint après une chute par Mihkel Raïm (Israel Cycling Academy) et Preben Van Hecke (Sport Vlaanderen). Le trio prend de la marge alors que leurs poursuivants se regardent. Présents dans le groupe de poursuite, Yves Lampaert (Quick-Step) et Michael Schär (BMC) sont piégés : les deux hommes se marquent depuis un moment et semblent s’enterrer l’un l’autre.

Le trio Bernas-Raim-Van Hecke attaque les trois derniers kilomètres avec 20″ d’avance sur le premier groupe de poursuite et semble parti pour se jouer la gagne sur un sprint réduit. Ils passent ensemble sous la flamme rouge. Mihkel Raïm, le champion d’Estonie, s’impose finalement au sprint devant Pawel Bernas et devient le premier coureur à inscrire son nom au palmarès de cette course du souvenir.

Le top 10 de l’épreuve : 
1. Mihkel Raïm (Israel Cycling Academy)
2. Pawel Bernas (CCC)
3. Preben Van Hecke (Sport Vlaanderen)
4. Jan-Willem van Schip (Roompot)
5. Yves Lampaert (Quick-Step)
6. Fabio Jakobsen (Quick-Step)
7. Tom Devriendt (Wanty-Groupe Gobert)
8. Moreno Hofland (Lotto Soudal)
9. Michael Schär (BMC)
10. Zico Waeytens (Vérandas Willems-Crelan)

 

 

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Neil Stephens également rejoint l’encadrement de UAE Team Emirates

Après Allan Peiper (lire ici), c’est un autre directeur sportif australien qui vient gonfler les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.