(c) Julien Payette / Grand Prix de Montréal

GP de Montréal : Greg Van Avermaet comme en 2016

Greg Van Avermaet a remporté le Grand Prix de Montréal, ce dimanche sur les coups de 22h30. Déjà vainqueur de l’épreuve en 2016, le Belge a devancé Diego Ulissi et Ivan Cortina au sprint après avoir mené une course d’attente. Benoît Cosnefroy et Julian Alaphilippe ont eux été offensifs dans le dernier tour et n’avaient plus la force de jouer la gagne. Tout comme Peter Sagan, qui s’est sacrifié à la poursuite des deux Français.

L’épreuve a été animée par une échappée de cinq coureurs. Ryan Anderson, Matteo Dal-Cin (Rally UHC), Guy Sagiv (Israel Cycling Academy), Charles-Etienne Chrétien et Nicolas Zukowsky (sélection canadienne) ont alors ouvert la route pendant un long moment. Dal-Cin a été le premier à lâcher prise alors que son coéquipier a signé un joli numéro. Zukowsky a ainsi tenu près de 190 kilomètres en tête, avant que la course de mouvements livrée derrière lui ne condamne sa tentative.

Les favoris n’ont en effet pas hésité à se lancer de loin, à l’image de Dan Martin (UAE Team Emirates), à l’attaque à plus de 60 kilomètres de la ligne. Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a contre-attaqué avant de tenter sa chance en solitaire. Vite repris par un gros groupe de poursuite, le jeune belge a ensuite vu le peloton recoller. A 22 kilomètres du but, il perdait ensuite toute chance sur crevaison dans un moment d’emballement.

Le dernier tour a été marqué par une attaque de Nans Peters (AG2R-La Mondiale). Repris après un bel effort, ce dernier a laissé place au numéro de son coéquipier Benoît Cosnefroy ! Le jeune Français a alors tenu près de dix kilomètres en tête, avec une dizaine de secondes de marge. Dans l’avant-dernière bosse, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) l’a rejoint, mais les autres favoris étaient juste derrière. Le duo français s’est alors fait reprendre à la suite d’un énorme travail de Peter Sagan (Bora-hansgrohe) et a laissé place au sprint de costauds attendu. C’est alors Greg Van Avermaet (CCC) qui s’est montré le plus fort, comme en 2016, en dominant Diego Ulissi (UAE Team Emirates) et Ivan Cortina (Bahrain-Merida). Tim Wellens (Lotto Soudal) a terminé quatrième en léger retrait.

Le top 20 de l’épreuve : 

1 VAN AVERMAET Greg BEL 06:09:38
2 ULISSI Diego ITA + 00:00:00
3 GARCIA CORTINA Ivan ESP + 00:00:00
4 WELLENS Tim BEL + 00:00:00
5 ANDERSEN Michael Valgren DEN + 00:00:00
6 SBARAGLI Kristian ITA + 00:00:00
7 COSTA Rui POR + 00:00:00
8 WOODS Michael CAN + 00:00:00
9 PETERS Nans FRA + 00:00:00
10 MOLLEMA Bauke NED + 00:00:00
11 HAIG Jack AUS + 00:00:00
12 FRANK Mathias SUI + 00:00:00
13 ALAPHILIPPE Julian FRA + 00:00:00
14 YATES Adam GBR + 00:00:00
15 BETANCUR Carlos COL + 00:00:05
16 MAS NICOLAU Enric ESP + 00:00:05
17 COSNEFROY Benoit FRA + 00:00:12
18 SAGAN Peter SVK + 00:00:12
19 MATTHEWS Michael AUS + 00:00:50
20 ASGREEN Kasper DEN + 00:00:50

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.