GP de Fourmies : Ackerman s’impose dans le nord

Au lendemain de sa victoire sur la Brussels Cycling Classic, Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) avait l’occasion de faire le doublé et de succéder à Nacer Bouhanni au palmarès de l’épreuve nordiste. La course fut moins animée que les années précédentes, et au final c’est bel et bien Pascal Ackerman qui s’impose, devançant Arnaud Demare après un sprint impressionnant. 

Les 152 coureurs présents pour cette 86e édition du GP de Fourmies s’élancent sous un soleil rayonnant. Dès le départ réel, de nombreuses attaques secouent le peloton, en vain. La cinquième tentative d’échappée est la bonne, et sept hommes parviennent à sortir après quasiment une heure de bataille. Nous retrouvons alors à l’avant Gruzdev (Astana), Cornu (Direct Energie), Gerts (Roompot), Fonseca (Fortuneo Samsic) et Dernies (Roubaix), rejoints ensuite par le duo Deltombe (Sport Vlaanderen)-Smukulis (Delko). Le schéma classique se met en place, le peloton laissant maximum quatre minutes à l’échappée. A l’entame des 80 derniers kilomètres, Smukulis paye ses efforts du début de course et se retrouve distancé. Dans le même temps, le peloton accélère à l’initiative des formations Bora-Hansgrohe, Groupama-FDJ et Israel Cycling Academy.

Les échappés entrent finalement sur le circuit final, 11 kilomètres à parcourir cinq fois, avec près de 3’30 d’avance. L’écart baisse et l’entente se détériore à l’avant, si bien qu’à 25 kilomètres de l’arrivée Floris Gerts s’échappe et tente un dernier baroud. Lors de l’avant dernier passage sur la ligne (22km), le néerlandais ne dispose plus que de 20 secondes d’avance. Des coureurs comme David Gaudu (Groupama-FDJ), Benoit Cosnefroy (AG2R-La Mondiale) et Axel Journiaux (Direct Energie) sortent du peloton dans la côte de l’Ancienne Gendarmerie et avalent Gerts. Ils prennent une dizaine de secondes et parviennent à maintenir cet avantage au dernier passage sur la ligne. David Gaudu fait ensuite parler son punch et s’envole dans la côte. Le jeune breton résiste bien mais est finalement avalé à 6 kilomètres du but. Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) tente à son tour, mais rien n’empêche les trains de se déployer. Dans le final, la Quick-Step emmène mais la Groupama-FDJ remonte et lance parfaitement Arnaud Demare. Le français mène le sprint mais est déposé sur la fin par un intouchable Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). Alvaro Hodeg prend la troisième place.

1 ACKERMANN Pascal BORA – hansgrohe  4:46:56
2 DÉMARE Arnaud Groupama – FDJ  ,,
3 HODEG Álvaro José Quick-Step Floors  ,,
4 BONIFAZIO Leonardo Nippo – Vini Fantini – Europa Ovini  ,,
5 LAPORTE Christophe Cofidis, Solutions Crédits  ,,
6 KRISTOFF Alexander UAE-Team Emirates  ,,
7 VAN POPPEL Boy Trek – Segafredo  ,,
8 HOFSTETTER Hugo Cofidis, Solutions Crédits  ,,
9 MINALI Riccardo Astana Pro Team  ,,
10 SBARAGLI Kristian Israel Cycling Academy  ,,

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour Colombia : Vincenzo Nibali également annoncé

Le plateau du prochain Tour Colombia (12-17 février) continue de gagner en qualité. Alors que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.