GP Bruno Beghelli : Mollema s’impose en solo

Deuxième semi-classique italienne amenant au Tour de Lombardie, le GP Bruno Beghelli est à priori la course la moins difficile de la semaine. Comme toujours, la course fut animée, et la victoire revient au final à Bauke Mollema (Trek-Segafredo), qui s’impose en solitaire. 

La partie plate en début de course permet à un groupe conséquent de partir à l’avant. Nous retrouvons ainsi neuf hommes à l’avant, avec notamment Ben Hermans (Israel CA) ou Luis Mas (Caja Rural), accompagnés de Alexandr Kulikovskiy (Gazprom),  Enrico Salvador (Biesse Carrera), Fabio Mazzucco (Italie),  Luca Raggio (Willier Triestina), Marco Bernardinetti (Amore & Vita), Emil Dima (MsTina) et Dario Puccioni (Sangemini). Ces coureurs prennent rapidement plus de six minutes d’avance sur un peloton emmené par les équipes des favoris. A l’entame du circuit final, les hommes de tête comptent encore cinq minutes d’avance. L’écart diminue progressivement au fil des tours, si bien que la formation Astana décide tenter un coup de poker à plus de 60 kilomètres de l’arrivée. Andrei Grivko et Miguel Angel Lopez sortent du peloton accompagnés de quelques coureurs et prennent rapidement une minute d’avance. A l’avant, Bernardinetti est le premier à perdre le contact.

Avant le sommet de la bosse, l’échappée explose et Hermans, Mas, Mazzuco et Puccioni partent à l’avant. Derrière, Lopez est toujours à 3 minutes et le peloton à 4 minutes. Le belge part finalement seul dans la bosse et se lance dans un raid solitaire. Il parvient à prendre plus de 2 minutes d’avance alors que le peloton se reforme derrière. L’équipe Sky prend alors l’initiative et tente de faire baisser l’écart. Hermans est finalement reprit à 25 kilomètres de l’arrivée. Un groupe de huit sort, avec Mollema, Trentin, Skujins, Bernal, Ballerini, Gavazzi, Montaguti et Kruijswijk. Ces hommes entament la dernière bosse en tête et semblent pouvoir se jouer la victoire. Sous la flamme rouge, Bauke Mollema tente de sortir et creuse l’écart. Le néerlandais résiste et s’impose de justesse devant les poursuivants.

1 MOLLEMA Bauke Trek – Segafredo  4:25:04
2 BARBERO Carlos Movistar Team  0:06
3 BELLETTI Manuel Androni Giocattoli – Sidermec  ,,
4 LOBATO Juan José Nippo – Vini Fantini – Europa Ovini  ,,
5 MINALI Riccardo Astana Pro Team  ,,
6 TRENTIN Matteo Mitchelton-Scott  ,,
7 BASSO Leonardo Team Sky  ,,
8 LADAGNOUS Matthieu Groupama – FDJ  ,,
9 BOUWMAN Koen Team LottoNL-Jumbo  ,,
10 COLBRELLI Sonny Bahrain Merida Pro Cycling Team  ,,

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Bora-hansgrohe a proposé un échange Bennett-Hodeg à Deceuninck-Quick Step

La fin octobre approche et Sam Bennett ne sait toujours pas pour qui il courra …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.