(c) Sirotti

Mikel Landa perd le podium : « C’est la dure loi du sport »

Que le sort est cruel avec Mikel Landa. Pour la deuxième fois après le Tour de France 2017, le basque échoue à la 4e place d’un Grand Tour, à quelques secondes du podium. Dépossédé pour huit secondes de sa troisième place par Primoz Roglic à l’issue du chrono disputé dans les rues de Vérone, le coureur de la formation Movistar ne rejoindra donc pas son coéquipier Richard Carapaz sur la ” boite “. A l’arrivée, il se montrait d’ailleurs légitimement déçu.

« Je suis fatigué après ces trois semaines, et je suis également déçu de perdre mon podium, se désole-t-il. J’ai donné le maximum et je ne pouvais vraiment pas faire mieux. Mais c’est toujours difficile de résister face à un spécialiste de l’exercice. C’est comme ça, c’est la dure loi du sport. » Il trouve toutefois le moyen de faire un peu d’humour. « Cette fois-ci je perds le podium pour huit secondes, c’est toujours mieux que de le perdre pour une seule seconde”, dit-il en référence à l’écart qui le séparait du troisième, Romain Bardet, sur le Tour 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.