© Studio Mev

Tour des Apennins : La confirmation Danilo Celano

Déjà en vue sur la Semaine Coppi et Bartali, le jeune Danilo Celano (Amore & Vita) a impressionné sur le Tour des Apennins. Parti dans l’ultime difficulté, l’Italien s’est imposé en solitaire, résistant au retour de poursuivants. A Chiavari, il a devancé Egan Bernal (Androni-Sidermec) et Manuel Senni (Italie).

C’est sous un ciel Nuageux et une température de 20 degrés que le départ est donné et après quelques kilomètres de course, une échappée prend forme. Elle comprend sept coureurs : Marco Zamparella, David Galarreta (Amore & Vita – Selle SMP), Nicola Genovese (D’Amico – Utensilnord), Théry Schir (Team Voralberg), Filippo Fortin (Tirol Cycling Team), Marco Molteni (Unieuro – Hemus 1896) et Timon Loderer (WSA – Greenlife). L’échappée comptera jusqu’à jusqu’à 6′ d’avance sur le peloton. Derrière, c’est principalement la formation Nippo – Vini Fantini qui fait le rythme. Au ravitaillement, l’écart est de 3’42” puis tombe à 2’30 à 90 kilomètres de l’arrivée.

C’est alors que Marco Zamparella, David Galarreta (Amore& Vita – Selle SMP) et Timon Loderer (WSA – Greenlife) décident de relancer l’allure en se détachant. Ils parviennent à maintenir une avance de 2’30 jusqu’au sommet du Colle Caprile. Mais l’équipe Androni – Sidermec décide de changer de rythme avec Raffaello Bonusi, Andrea Vendrame et Fausto Masnada, et à 62 kilomètres de l’arrivée, on assiste à un regroupement.

Le rythme est alors très élevé. L’équipe Androni – Sidermec durcit la course à l’approche du Monte Domenico. C’est la grande bagarre en tête de peloton. Un groupe de cinq hommes fait le trou avec Rodolfo Torres, Egan Bernal, Mattia Cattaneo (Androni – Sidermec), Manuel Senni (Italie) et Cristian Rodriguez (Wilier – Selle Italia), bientôt rejoints par Danilo Celano (Amore&Vita – Selle SMP).

Derrière eux, un groupe composé de Sergey Firsanov (Gazprom – RusVelo), le vainqueur sortant, Francesco Manuel Bongiorno (San Gemini – Olmo), Fausto Masnada (Androni – Sidermec), Simone Andreetta (Bardiani – CSF) et Oscar Sanchez (Strongman Bicicletas) s’extirpe du peloton et rentre sur la tête de course. L’avantage n’est que de 30 secondes avant la chute de Firsanov qui scinde l’échappée. Il reste alors six coureurs en tête, Torres, Bernal, Cattaneo, Senni, Celano et Rodriguez, qui entament seuls la dernière montée, celle du Leivi. Manuel Senni attaque, Torres et Cattaneo semblent fatigués mais Bernal tente de combler le fossé suivi de Celano .

Le coureur d’Amore & Vita – Selle SMP reprend et dépose Manuel Senni avant le sommet. Celano entame la descente à grande vitesse et bénéficie de 36 secondes d’avance sur les cinq intercalés, à 6 kilomètres de l’arrivée. Rejoints par Santaromita, Busato, Andreetta et Sanchez, les poursuivants ne pourront pas revenir et Danilo Celano remporte une superbe victoire en solitaire. La deuxième place est pour le jeune Colombien d’Androni-Sidermec Egan Bernal, tandis que la troisième place revient à Manuel Senni devant Cristian Rodriguez

 

Classement : 
1. Danilo Celano (Amore & Vita) les 199km en 5h00’30
2. Egan Bernal (Androni-Sidermec) à 16″
3. Manuel Senni (Italie) m.t.
4. Cristian Rodriguez (Wilier-Selle Italia) m.t.
5. Rodolfo Torres (Androni-Sidermec) m.t.
6. Mattia Cattaneo (Androni-Sidermec) m.t.
7. Fausto Masnada (Androni-Sidermec) à 34″
8. Matteo Busato (Wilier-Selle Italia) m.t.
9. Ivan Santaromita (Nippo-Vini Fantini) m.t.
10. Oscar Sanchez (Strongman Bicicletas) m.t.

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Critérium du Dauphiné 2019 : Une arrivée à Riom ?

D’après le journal La Montagne, le Critérium du Dauphiné pourrait faire étape à Riom en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.