Alexander Kristoff : « Les gens m’ont enterré trop vite »

Alexander Kristoff a remporté Gand-Wevelgem. Au sprint, le Norvégien l’a emporté devant John Degenkolb et le Belge Oliver Naesen. Le coureur d’UAE-Emirates montre qu’il est toujours au niveau après plusieurs semaines difficiles, même si à la base il venait ici pour Fernando Gaviria. “Normalement, j’étais la rampe de lancement pour Fernando Gaviria mais il m’a dit dans les derniers kilomètres qu’il ne se sentait pas bien et que je pouvais y aller”, a déclaré Kristoff. “J’ai rapidement trouvé la bonne roue et j’étais la plus forte du sprint.”

C’est la deuxième victoire de la saison pour Kristoff après avoir remporté la première étape du Tour d’Oman en février.  “C’est une grande victoire dont je suis très heureux. Ma forme va de mieux en mieux, c’est encourageant pour le Tour des Flandres. Gent-Wevelgem est un peu plus facile, mais c’est l’une des plus belles victoires de ma carrière. “

Le coureur de 33 ans s’impose au terme d’une édition spectaculaire, avec des bordures dès le début de course.
J’étais dans le deuxième groupe, mais Gaviria était à l’avant, ce qui me facilitait la tâche. Ensuite, j’ai su que le Kemmelbeg serait crucial, alors j’ai anticipé en attaquant. De cette façon, je savais que j’étais en sécurité dans le premier groupe. Ce fut une journée difficile dès le début et tout le monde était à la limite. Mais c’est à ce moment-là que j’ai un bon sprint. Les gens m’ont peut-être enterré trop vite”, conclut celui qui ne considère pas comme un favori pour le Tour des Flandres.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.