Druivenkoers – Overijse : Arvid de Klein l’emporte au sprint

La 59e édition de la Druivenkoers – Overijse (Course des raisins en français) empruntait une nouvelle fois un circuit escarpé tracé autour d’Overijse, en plein coeur du Brabant flamand. Comme tous les ans, la course a été animée, et la victoire revient finalement à Arvid de Klein (Metec-TKH).

Comme d’habitude sur les courses belges, le départ est très rapide, car plusieurs coureurs cherchent à prendre l’échappée du jour, tandis que le peloton refuse de laisser partir les éléments les plus dangereux. Des éléments comme Dries de Bondt (Corendon-Circus) ou Zak Dempster (Israel Cycling) sont d’ailleurs rapidement repris, alors que les plus faibles sont distancés et abandonnent. Le bon coup sort finalement après une trentaine de kilomètres, et nous retrouvons à l’avant Piet Allegaert (Sport Vlaanderen-Baloise), Benjamin Perry (Israel Cycling Academy), Simon Pellaud (IAM-Excelsior), Rory Townsend (Canyon Bloor Homes) et Angelo Tulik (Total Direct Energie). Ils prennent rapidement quatre minutes d’avance, alors que derrière c’est la formation Wanty-Groupe Gobert qui prend la poursuite en main.

L’échappée aborde ensuite le circuit final à partir huit fois, et qui comprend notamment l’ascension du Schavei. Le rythme augmente logiquement au fur et à mesure des tours, et de nombreux coureurs sont distancés. A environ soixante kilomètres du but, les cinq hommes de tête ne comptent plus que 1’30 d’avance. La réduction de l’écart donne des idées à Jeroen Pattyn (Team Differdange-GeBa), qui part seul en contre. Son entreprise fait toutefois long feu, car le peloton décide de passer la vitesse supérieure et revient rapidement. Cette accélération provoque ainsi le regroupement général, ce qui est directement exploité par Dries de Bondt (Corendon-Circus) et Dylan Bouwmans (Metec-TKH Mantel), qui passent à l’attaque dans le Schavei. Les deux coureurs parviennent à prendre une vingtaine de secondes d’avance, alors que derrière la Cofidis et la Wanty mènent la chasse. Il reste à ce moment plus de 25 kilomètres.

Alors que les derniers tours se profilent, Dries de Bondt attaque et part seul. Le belge fait grosse impression, si bien que la Wanty-Groupe Gobert doit faire rouler le tenant du titre Xandro Meurisse. Cela ne porte pas ses fruits, car le coureur de la Corendon-Circus parvient à augmenter progressivement son avance, qui atteint 25 secondes à l’entame des quinze derniers kilomètres. L’avant-dernière ascension du Schavei est avalée à grande vitesse par le peloton, ce qui a pour effet de ramener l’écart sous les dix secondes.

Le second regroupement de la journée s’opère finalement à moins de dix kilomètres du but. Alors que la pluie s’invite sur la course, les coureurs abordent groupés l’ultime difficulté de la journée. Personne ne parvient à se détacher, et c’est un sprint qui départage finalement les coureurs restants. Le plus rapide se révèle être Arvid de Klein (Metec-TKH). Gianni Vermeesch (Corendon-Circus) et Tom Van Asbroeck (Israel Cycling Academy) complètent le podium.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.