EN DIRECT
Capture d'écran

Tour d’Allemagne : Maximilian Schachmann s’impose au terme d’une étape mouvementée

Après une première étape plate, les coureurs du Tour d’Allemagne s’attaquaient ce vendredi à une étape au final escarpé. Quatre bosses raides sont placées dans les soixante-dix derniers kilomètres du jour et donnent un terrain idéal pour une première bagarre en vue du classement général.
L’échappée matinale reprise, les favoris s’expliquent dans le final. Partis les uns après les autres dans les dix derniers kilomètres, Tom Dumoulin, Maximilian Schachmann, Nils Politt et Matej Mohoric rallient ensemble l’arrivée et s’expliquent sur un sprint réduit. Schachmann s’y impose d’un boyau devant Mohoric. Tom Dumoulin est troisième. L’Allemand de la Quick-Step est le nouveau leader du classement général. 

La première attaque du jour est la bonne. Patrick Haller (Heizomat Rad-Net), Gaetan Pons (Leopard), Etienne van Empel (Roompot) et John Mandrysch (Dauner-Akkon) forment l’échappée du jour et prennent rapidement le large. Leur avance est de quatre minutes après seulement 25 kilomètres parcourus. La Quick-Step d’Alvaro Hodeg, vainqueur de la première étape ce jeudi, prend les commandes du peloton et contrôle la progression de l’échappée sans s’affoler. L’écart monte tout de même jusqu’à 4’30” à une centaine de kilomètres de l’arrivée avant d’entamer une lente et régulière descente.

A 70km du but, l’écart passe une première fois sous la barre des trois minutes. C’est là que les choses sérieuses commencent, avec quatre difficultés répertoriées au classement de la montagne dans cette deuxième partie d’étape. L’avance des quatre hommes de tête est réduite à 1’50” après le passage de la première d’entre elles, la bosse de Klausen (2,7km à 5,6%). Gaetan Pons y passe néanmoins en tête avant de prendre à nouveau le maximum de points sur la bosse suivante (1,8km à 7,5%).

C’est là que semble devoir s’arrêter l’aventure de l’échappée puisque les hommes forts du peloton ont commencé à s’attaquer : l’écart est réduit à 30 secondes à 50 kilomètres du but. Le peloton s’étire sous l’effet des accélérations successives. A l’avant, Pons paye ses efforts sur les deux premiers grimpeurs du jour et lâche prise en premier. Les trois rescapés sont pris en chasse par un groupe de poursuite qui les rejoint rapidement, mais le peloton les a en ligne de mire et les reprend à son tour. Tout est donc à refaire à 44km du but.

Tom Dumoulin (Sunweb), Romain Bardet (AG2R) et Matej Mohoric (Bahrain-Merida) se montrent notamment dans la troisième difficulté du jour, mais le peloton arrive groupé au sommet. Scott Davies (Dimension Data) et Luke Rowe (Sky) parviennent à créer un écart dans la descente, ils sont pris en chasse par un groupe de six coureurs avec notamment Matej Mohoric et Jasha Sütterlin (Movistar). Le peloton est étiré à leur poursuite. Emmenés dans la descente par le Slovène dans sa position caractéristique, les poursuivants recollent sur le duo de tête à 29km de l’arrivée. Pascal Ackermann (Bora) fait ensuite la jonction avec ses coéquipiers Rüdiger Selig et Andreas Schllinger. Les trois Bora faussent compagnie au groupe, seul Mohoric parvient à les suivre et ils attaquent ensemble la dernière difficulté répertoriée au classement de la montagne avec 20 secondes d’avance.

Les coéquipiers d’Ackermann se laissent décrocher après avoir placé leur leader à l’avant. Les poursuivants font la jonction sur le groupe et s’attaquent dans la côte. Le peloton, emmené par AG2R, est juste derrière, mais ne parvient pas à effectuer la jonction dans un premier temps. Les hommes de tête entrent en tête dans le circuit final, long de 14 kilomètres, avec une poignée de secondes d’avance. Le groupe Mohoric est finalement repris à 12 unités du but.

La Bora reprend alors les commandes du peloton. Dumoulin et Schachmann s’en vont à 8 kilomètres de l’arrivée, au sommet de l’ultime bosse. Ils sont repris dans les deux derniers kilomètres par Mohoric, puis dans les cinq cent derniers mètres par Nils Politt (Katusha). Les quatre hommes s’expliquent sur un sprint réduit que remporte Schachmann d’un boyau devant Mohoric. Le coureur allemand profite des bonifications pour s’installer en tête du classement général.

Le top 10 de l’étape : 
1. Maximilian Schachmann (Quick-Step) en 4h50’36”
2. Matej Mohoric (Bahrain-Merida) m.t.
3. Tom Dumoulin (Sunweb)  m.t.
4. Nils Politt (Katusha) m.t.
5. Reinardt Janse van Rensburg (Dimension Data) à 8″
6. Pieter Vanspeybrouck (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
7. Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert) à 10″
8. Damiano Caruso (BMC) à 12″
9. Christian Odd Eiking (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
10. Patrick Konrad (Bora) m.t.

Le top 10 du général : 
1. Maximilian Schachmann (Quick-Step) en 8h25’34”
2. Matej Mohoric (Bahrain-Merida) à 4″
3. Tom Dumoulin (Sunweb) à 4″
4. Nils Politt (Katusha) à 10″
5. Reinardt Janse van Rensburg (Dimension Data) à 18″
6. Pieter Vanspeybrouck (Wanty-Groupe Gobert) à 18″
7. Damiano Caruso (BMC) à 19″
8. Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert) à 20″
9. Romain Bardet (AG2R) à 21″
10. Nick van der Lijke (Roompot) à 22″

 

 

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Mondiaux : L’Équateur avec Richard Carapaz et Jhonatan Narvaez

C’est avec le vainqueur du dernier Tour d’Italie que la sélection équatorienne se présentera la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.