(c) Tour du Danemark

Tour du Danemark : La dernière pour Tim Merlier, le général pour Wout van Aert

Suite et fin du Tour du Danemark ce dimanche avec une étape de 199 kilomètres entre Faxe et Frederiksberg. Sans relief, un sprint massif était prévu à l’arrivée de cette dernière journée, mais les vents forts qui traversaient le parcours ont crée des cassures pour rendre la course ouverte et imprévisible. Finalement, le dernier homme échappé Casper Pedersen (Aqua Blue Sport) est repris dans le dernier tour de circuit, à moins de quatre kilomètres de la ligne, et laisse place au sprint du peloton. Tim Merlier (Vérandas Willems-Crelan) règle les hommes rapides pour signer sa deuxième victoire de la compétition ; son coéquipier Wout van Aert termine dans le groupe et confirme sa victoire au classement général. 

Une échappée de huit coureurs avec notamment le Français Charles Planet (Team Novo Nordisk) voit rapidement le jour, mais ne se crée jamais un avantage conséquent. Le peloton ne les laisse pas partir et la première heure de course est parcourue sur un rythme effréné : 48km/h de moyenne. Les hommes de tête comptent 2’35” d’avance au maximum, avant d’être repris à plus de 100 kilomètres de l’arrivée.

Au regroupement du peloton, les vents traversants font basculer la course. Un groupe de 18 coureurs avec notamment Wout van Aert (Vérandas Willems-Crelan), le premier du classement général, se retrouve à l’avant. Le groupe de tête passe la zone de ravitaillement avec une trentaine de secondes d’avance sur le peloton. Les équipes piégées chassent pendant plus de trente kilomètres avant de ramener tout le monde à la raison à 71 kilomètres de l’arrivée.

C’est le départ d’une nouvelle course, avec les attaques qui vont avec, alors que les coureurs arrivent sur le circuit final de 6,5 kilomètres, à emprunter dix fois. Robin Carpenter (Rally), le onzième du général, tente notamment sa chance. Il sort avec un groupe composé de Nicolai Brochner Nielsen (Holowesko), Tobias Kongstad (Riwal), Casper Pedersen (Aqua Blue Sport) et Adam de Vos (Rally), mais l’équipe de van Aert ne laisse pas partir. La nouvelle échappée ne prend dans un premier temps qu’une trentaine de secondes d’avance sur le peloton alors que les tours de circuit s’enchaînent à toute allure.

Après avoir stabilisé l’écart autour des 30 secondes, le peloton fléchit un peu et laisse le groupe de tête filer à une minute à 45 kilomètres de l’arrivée. Vérandas Willems-Crelan place tous ses coureurs pour rouler à l’avant du peloton et l’écart retombe autour des 40 secondes après six tours de circuit. Il descend encore à 20″ à trois tours de l’arrivée. Alors que le peloton s’est rapproché tout proche de la tête, Casper Pedersen relance et part seul à l’assaut des deux derniers tours de circuit. Son effort violent le voit prendre 25″ d’avantage alors qu’il reste moins de 15 kilomètres à effectuer.

A l’arrière, une chute désorganise le peloton. Le gagnant du chrono Mads Pedersen (Danemark), et vainqueur du Tour du Danemark en 2017, est notamment impliqué. Son homonyme Casper Pedersen continue lui son effort et entame le dernier tour de circuit avec une dizaine de secondes d’avance sur le peloton lancé à sa poursuite. Il est finalement repris à moins de 4 kilomètres du but. Le sprint massif a finalement bien lieu et voit Tim Merlier (Vérandas Willems-Crelan) remporter son deuxième succès d’étape de l’épreuve, alors que son coéquipier Wout van Aert termine dans le groupe et remporte le classement général. Max Kanter (Sunweb) a pris la deuxième place du sprint.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 21e étape (Mantes-la-Jolie>Paris Champs-Élysées)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.