EN DIRECT
(c) Sirotti

Coppa Bernocchi : Sonny Colbrelli domine le sprint

L’Autrichien Patrick Gamper (Tyrol Cycling) n’était pas loin de contrarier les plans de sprinteurs, ce jeudi, sur la Coppa Bernocchi. Le jeune homme a toutefois dû rendre les armes dans le dernier kilomètre après avoir passé toute la journée à l’avant. Dans un final quelque peu chaotique, disputé sous la pluie, c’est finalement Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) qui a réglé le sprint final devant Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) et Sacha Modolo (UAE Team Emirates). L’Italien se signale ainsi à l’approche du championnat du monde et récolte son troisième succès de l’année.

Après seulement une petite dizaine de kilomètres dans cette Coppa Bernocchi 2017, l’échappée du jour prend forme. Elle comprend d’abord quatre coureurs, avec Filippo Ganna (UAE Team Emirates), El Mehdi Chokri (Dimension Data for Qhubeka), Patrick Gamper (Tirol Cycling Team) et Alexander Vdovin (Lokosphinx) mais ce dernier lâche prise au moment où le groupe commence à prendre ses distances. Ils sont donc trois à s’emparer de la tête de course, et le peloton décide de laisser filer. Ainsi, après la première heure de course, l’échappée compte plus de cinq minutes d’avance. L’écart atteint même les huit minutes à l’entame du premier des sept tours de circuit, et c’est le moment choisi par la Wilier-Triestina pour prendre les commandes. La Bahrain-Merida et la Squadra Azzurra viennent donner un coup de main et l’écart est ainsi ramené à cinq minutes après la mi-course. Dans les premières boucles autour de Gornate Olona, le peloton reste relativement calme. Ce n’est que dans les ultimes tours que les choses s’animent. Sergey Lagutin (Gazprom-Rusvelo) fait partie des premiers attaquants mais l’équipe d’Italie, autour d’Elia Viviani, tente de maintenir l’ordre.

À soixante bornes du but, l’avance du trio n’est plus que de deux minutes, alors que Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) tente brièvement une étonnante attaque. À l’avant, Chokri ne peut plus suivre ses deux compères, à l’arrière, le peloton se reforme. Mais certains n’en démordent pas, et tentent de repartir de plus belle. À l’entrée dans les quarante derniers kilomètres, Maxime Bouet (Fortuneo-Oscaro), Mauro Finetto (Delco-Marseille Provence-KTM), Cesare Benedetti (Bora-hansgrohe) ou encore Lorenzo Rota (Bardiani-CSF) font ainsi parti de ceux qui essaient de perturber l’avancée du paquet. Ils y parviennent, en quelque sorte, puisqu’à la sortie des circuits dans Gornate Olona, le peloton est quelque peu désorganisé et morcelé. Devant, Gamper et Ganna continuent d’unir leurs forces pour résister le plus longtemps possible. Sous la bannière des vingt derniers kilomètres, leur avantage n’est toutefois plus que d’une trentaine de secondes. Un groupe d’une dizaine de coureurs se détache du peloton, emmené par l’équipe Androni, mais les équipes d’Italie et Bahrain-Merida ramènent le reste du peloton avant les dix deniers kilomètres.

En tête, Gamper se débarrasse de Ganna pour tenter d’aller chercher la victoire en solitaire. Son écart n’est alors qu’une petite dizaine de secondes mais le peloton a bien du mal à combler cet écart. Le jeune Autrichien, porteur du maillot jaune sur le dernier Tour de l’Avenir, résiste admirablement et entame les trois derniers kilomètres avec quelques longueurs d’avance. Derrière, les équipes de sprinteurs se mettent en place mais la route détrempée et une chute à deux bornes de la ligne ne favorisent pas réellement leur avancée. Gamper passe donc en tête sous la flamme rouge mais le travail de Daniele Bennati (Italie) aux avant-postes du peloton vient le condamner à 400 mètres de la ligne. C’est ensuite au tour de la formation de prendre les rênes par l’intermédiaire de Niccolo Bonifazio, qui emmène pour son coéquipier Sonny Colbrelli. Ce dernier ne manque pas le coche et va s’imposer assez largement dans la dernière ligne droite. Il devance Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) et Sacha Modolo (UAE Team Emirates) alors que le favori Elia Viviani (Italie) ne peut faire mieux que cinquième.

Classement 

1 Sonny Colbrelli (Bahrain Merida Pro Cycling Team)
2 Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) t.m.t
3 Sacha Modolo (UAE Team Emirates)
4 Michael Albasini (Suisse)
5 Elia Viviani (Italie)
6 Simone Consonni (UAE Team Emirates)
7 Shane Archbold (BORA – hansgrohe)
8 Mihkel Raim (Israel Cycling Academy)
9 Eduard Prades (Caja Rural – Seguros RGA)
10 Davide Ballerini (Androni – Sidermec – Bottecchia)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France : Jakob Fuglsang s’en tire sans fracture

Jakob Fuglsang est tombé lourdement ce mardi, à 25 kilomètres de l’arrivée de la seizième …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.