(c) Sirotti

Brussels Classic : Caleb Ewan s’impose sous le déluge

La 99ème édition de la Brussels Classic se disputait ce samedi, une épreuve réservée aux hommes rapides. Malgré les douze difficultés répertoriées au fil des 189 kilomètres proposés, la dernière étant située à près de quarante unités du but n’a pas permis de créer de véritable sélection. Avec un plateau comprenant certains des meilleurs sprinteurs du peloton, le final promettait un sprint alléchant. À l’arrivée, dans les rues de Bruxelles, le sprint est incontestable, le plus rapide à surgir du peloton est Caleb Ewan (Lotto Soudal) , il succède à Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). 

Après un départ de course sur les chapeaux de roues, un groupe de 7 coureurs parvient à s’extirper du peloton. Ce groupe, composé de Clément Carisey (Israël Cycling Academy), Etienne Van Empel (Neri Sottoli – Selle Italia – KTM), Oscar Riesebeek, Elmar Reinders (Roompot Charles), Cyril Gautier (Vital Concept – B&B Hotels), Lionel Taminiaux (Wallonie Bruxelles), Petr Rikunov (Gazprom Rusvelo), possèderont une avance maximale de 3 minutes. Le peloton et les équipiers de sprinteurs ne laisseront aucune chance à l’échappée.

À 75km du but, dans la 7ème côte de la journée, Lionel Taminiaux est distancé de l’échappée, celle-ci ne possède désormais plus qu’une trentaine de secondes d’avance. De nombreux mouvements de course se développent en tête du peloton, la succession des côtes permet à des coureurs de dynamiter la course. L’échappée tente de résister, mais derrière un groupe comprenant Laurens De Vreese (Astana), Anthony Turgis (Total Direct Énergie), Christopher Juul Jensen (Mitchelton Scott) et Simone Velasco (Neri Sottoli – Selle Italia – KTM) tentent de faire la jonction.

Jonction entre les deux groupes de tête à 45km de l’arrivée mais le peloton contrôle à moins d’une minute des échappées. La dernière ascension passée, il reste 35 km pour se diriger du côté de Bruxelles, en tête du peloton l’ensemble de la formation Bora Hansgrohe contrôle pour le leader sortant. Le sprint semble inévitable. Alexander Porsev (Gazprom Rusvelo), le sprinteur de la formation russe est éliminé de la course, chutant avec un équipier sur un secteur pavé.

À 25km de la ligne d’arrivée, la pluie s’abat sur les coureurs, 80 coureurs peuvent encore se jouer la victoire. Juraj Sagan (Bora-Hansgrohe) effectue la majorité du travail à l’avant du peloton. L’entente entre les dix hommes en tête de course est très bonne, mais l’écart est trop peu faible pour espérer décrocher une victoire. La pluie continue à s’abattre sur la course, le peloton accélère encore et de nombreuses cassures voient le jour. Échappée reprise à 11km de l’arrivée !

La Deceuninck QuickStep tente de faire exploser la course à 10km, sous l’impulsion de son stagiaire Sam Gaze. Le Néo-Zélandais qui dispute sa première course sous le maillot du wolfpack crée la sélection, seule une trentaine de coureurs sont capables de suivre le rythme effréné. Malheureusement pour les coureurs de la Deceuninck QuickStep, le leader Alvaro Hodeg est victime d’un problème mécanique dans le pire des moments.

À l’entame du sprint final, aucune équipe est capable de prendre les devants du peloton, les sprinteurs ne possèdent que très peu d’équipiers et le rythme est très élevé. Bora-Hansgrohe se repositionne alors en tête avec 4 coureurs, dont Pascal Ackermann, parfaitement emmené. Le champion de Belgique, Tim Merlier est victime d’un problème mécanique à 300m de la ligne. Un sprint très long en faux plat montant intervient, 6 coureurs finissent sur la même ligne, et au bout du suspens c’est Caleb Ewan (Lotto Soudal) qui s’impose sur les terres de son équipe. Pascal Ackermann a lancé son sprint de très loin pour se faire remonter sur la ligne. Arnaud Démare quant à lui échoue à une petite sixième place.

Le top 10 de l’épreuve :
1. Caleb Ewan (Lotto Soudal)
2. Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) m.t.
3. Jasper Philipsen (UAE Team Émirates)
4. Davide Ballerini (Astana) m.t.
5. Jasper Stuyven (Trek Segafredo) m.t.
6. Arnaud Démare (Groupama FDJ) m.t.
7. Alexander Kristoff (UAE Team Émirates) m.t.
8. Amaury Capiot (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t.
9. Baptiste Planckaert (Wallonie Bruxelles) m.t.
10. Kaden Groves (Mitchelton Scott) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Arkéa-Samsic boucle son effectif avec les prolongations de Le Roux et Bonnamour

Extrêmement renouvelé, l’effectif d’Arkéa-Samsic pour la saison 2020 est désormais au complet. La structure bretonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.