©Brussels Cycling Classic

Arnaud Demare : “Je trouve que ma saison est extraordinaire”

Arnaud Demare ( FDJ ) voulait cette victoire à Bruxelles devant l’Atomium. Troisième en 2015 puis deuxième l’an dernier derrière Tom Boonen, le champion de France en titre, a enfin gravi la plus haute marche du podium cette année. Il devance Marko Kump ( UAE Team Emirates ) et André Greipel ( Lotto-Soudal ) à l’issue d’un sprint parfaitement maîtrisé lancé de loin en tête, position gardée jusqu’à la ligne d’arrivée.
Demare confiait sur le site de son équipe après la course  : “Aujourd’hui ( hier ) encore, j’ai joué avec mes jambes, j’ai tout fait pour ne pas me mettre dans le rouge. La tactique était bonne. Dans le final, j’ai été super bien emmené, on a repris Brändle ( Trek-Segafredo ) sous la flamme rouge et en sachant que je connaissais bien le faux-plat montant. Marc Sarreau est vraiment fort, je lui souhaite de gagner demain ( aujourd’hui ) à Fourmies. Il a fait un super travail puis Jacopo Guarnieri m’a bien lancé. J’ai senti que j’allais gagner. Ici, j’ai fini troisième, deuxième et donc premier. J’aime cette course, 200 kilomètres et des côtes courtes avant un final très rapide.”

Une belle récompense pour le Picard après une prometteuse deuxième place à la Classique de Hambourg, le 20 août, derrière le quasi-intouchable Elia Viviani ( Team Sky ). Sa dernière victoire remontait à 2 mois à un jour près, à l’occasion de la 4ème étape du Tour de France arrivant à Vittel, le 3 juillet.

Malgré cette période de moins-bien, le champion français semble bien revenir, pour autant il avoue déjà penser à la saison prochaine : “Je vais faire les deux courses au Canada, à Québec et Montreal ( respectivement le 8 et 10 septembre). Je me sens en bout de course, un peu poussif. Je ne me vois pas aller jusqu’en octobre… Je dois penser aussi à 2018, de grands événements m’attendent, notamment en début de saison. Je vais donc récupérer un mois plus tôt.”

Il profite aussi pour revenir sur cette saison où il a enfin pu débloquer son compteur de victoire d’étape sur la Grande Boucle et franchir un palier sur les classiques flandriennes : “Moi, je trouve que ma saison est extraordinaire. Tous mes objectifs ont été atteints. Je voulais gagner dans Paris-Nice, le Critérium du Dauphiné, le Championnat de France et le Tour de France. Je n’ai aucun regret et je n’oublie pas que j’ai fait aussi une belle campagne de classiques, 6e à Kuurne-Bruxelles-Kuurne, Milan-San Remo et Paris-Roubaix où j’ai obtenu ma meilleure place.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.