Boucles de la Mayenne : Mauricio Moreira remporte une étape dantesque, Julien Duval nouveau leader

Les coureurs ont relié Renault Saint-Berthevin à Changé le tout sur une distance de 183km, accompagné d’un temps pluvieux, beaucoup de vent et d’un parcours casse-patte. Une étape marquée par les conditions météos qui ont permis d’offrir du spectacle tout au long de l’étape.

Gotzon Udondo (Murias Team), Angel Madrazo Ruiz (Burgos BH), Tim Naberman (Development Team Sunweb) et Fabien Schmidt (Team Delko Marseille Provence) composent l’échappée, l’écart se stabilise rapidement autour des 3’. L’Alsacien Fabien Schmidt est le plus actif au sein de l’échappée, il remporte notamment le grimpeur Le Mont du Feu.

À 70 km de l’arrivée, Dorion Godon (AG2R La Mondiale) le leader de la course, se retrouve seul à l’arrière du peloton avec un problème mécanique et sans équipiers, sans gravité sur le déroulement de la course. C’est son équipe qui roule à l’avant du peloton pour contrôler l’échappée avec la formation Vital Concept – B&B Hotels.

À 57 km de l’arrivée, dû aux conditions climatiques compliquées le peloton explose. La sélection s’est faite par l’arrière, il ne reste qu’une trentaine de coureurs à l’avant du peloton. Le leader Dorion Godon est piégé. Fin de l’échappée à 48km de l’arrivée, qui sous l’impulsion du peloton n’a rien pu faire.

À 45 km de l’arrivée, seulement 9 survivants se retrouvent à l’avant de la course, dont 3 coureurs de la formation Groupama FDJ Marc Sarreau, Steve Morabito et Bruno Armirail, 2 coureurs de la formation AG2R La Mondiale Julien Duval et Stijn Vandenbergh, d’autres coureurs sont présents tels que Wouter Wippert (Evo Pro) ou Thibault Ferasse (Natura4ever Roubaix Lille Métropole). Le retard du peloton est de 1’10’’.

Alors que la course continue à évoluer, le mauvais temps ne faiblit pas, l’écart pour les hommes forts est de 1’40’’ face au peloton. C’est la formation Cofidis Solutions Crédits qui s’occupe du travail derrière, avec l’aide de la formation Arkéa-Samsic. Une chute intervient à l’avant du peloton dans un rond-point, Romain Seigle (Groupama-FDJ) et un coureur de la Gazprom sont impliqués ce qui complique d’avantage l’avancée du peloton.

À un tour de l’arrivée, soit 12,7km de l’arrivée, le peloton est à 1’15”, l’échappée quant à elle n’est composée que de 7 coureurs. La lutte se fait féroce entre les hommes de tête et un faible peloton comprenant 25 coureurs, à 3km de l’arrivée l’écart est de 30″.

L’Uruguayen, Mauricio Moreira (Caja Rural), remporte à surprise la première étape après un sprint tout en longueur devant Julien Duval. Dans le peloton c’est Niccolo Bonifazio qui s’adjuge une 8ème position, au général c’estJulien Duval qui récupère le maillot.


Classement de la 1ère étape :
1. Mauricio Moreira (Caja Rural) 4h52’29”
2. Julien Duval (AG2R La Mondiale) m.t.
3. Wouter Wippert (EvoPro Racing) à 3″
4. Thibault Ferasse (Natura4ever Roubaix Lille Métropole) à 6″
5. Marc Sarreau (Groupama – FDJ) à 8″
6. Stijn Vandenbergh (AG2R La Mondiale) à 14″
7. Steve Morabito (Groupama – FDJ) à 20″
8. Niccolò Bonifazio (Total – Direct Énergie) à 40″
9. Christophe Noppe (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t.
10. Cyril Barthe (Euskadi) m.t.

Classement général après le prologue et la 1ère étape : 
1. Julien Duval (AG2R La Mondiale)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.