(c) Sirotti

Oliver Naesen : « C’est un soulagement »

Oliver Naesen commençait à s’impatienter sérieusement. Après quinze top-10 cette saison, dont des podiums de prestige sur Milan-San Remo (2e) et Gand-Wevelgem (3e), le coureur d’AG2R-La Mondiale attendait, et espérait, une première victoire en 2019. Elle est donc arrivée hier, au terme d’une dernière étape du BinckBank Tour très spéciale puisque jugée sur les pentes du Mur de Grammont. Naesen a donc dû patienter quelques mois, mais ce succès, acquis avec la manière dans un lieu très spécial du cyclisme, et devant le champion olympique Greg van Avermaet (CCC), valait le coup d’attendre.

“C’est un soulagement, a-t-il expliqué juste après avoir passé la ligne. Je suis très content car je n’avais pas encore réussi à gagner cette saison, et pour un coureur comme moi, c’est assez ennuyeux. Donc je suis très heureux de l’avoir fait aujourd’hui. C’est aussi la première fois que je bas Greg dans une telle arrivée. Aujourd’hui, j’étais à la maison sur mes routes d’entraînement.  Je roule aussi régulièrement avec Greg (Van Avermaet) et Laurens (De plus) quand je suis chez moi. Nous sommes amis. Nous n’avons rien combiné mais quand on est à trois et qu’on peut prendre dix secondes à un peloton diminué, on est les meilleures. De plus, le Mur, c’est mon jardin. Quand j’étais jeune, je m’entraînais chaque semaine à Grammont. Je l’ai escaladé cent fois, j’en connais chaque pavé et chaque ornière. Je suis dès lors très content de décrocher ma première victoire de la saison ici.”

Le Flamand de 28 ans, qui a d’ailleurs laissé exploser sa joie – et sa délivrance – en passant la ligne, a qui plus est profité de son échappée avec Van Avermaet et Laurens De Plus, le vainqueur final, pour se hisser à la deuxième place du général. Il veut désormais enchaîner. “Il s’agit de ma cinquième victoire chez les professionnels et la quatrième au mois d’août, a-t-il ajouté. Je pense qu’à cette période, une partie du peloton commence à être fatiguée et moi je suis encore très motivé. Cette année je suis sorti en bonne forme du Tour de France, je profite de cela en ce moment. Maintenant, cap sur les courses d’un jour avec Hambourg, Plouay et les courses au Canada. Je suis en première place au classement mondial des courses d’un jour et j’aimerais essayer de conserver cette place. Je sais que je ne suis pas le meilleur du monde, mais ce classement récompense la régularité et j’en suis fier.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Espagne : Le direct de la 15e étape (Mos > Puebla de Sanabria)

Suivez le Tour d’Espagne 2020 en direct avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou tablette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.