(c) Sirotti

BinckBank Tour : Sam Bennett double la mise avec autorité

On prend les mêmes et on recommence. Après le sprint massif disputé en ouverture, une nouvelle étape sans difficulté attendait les coureurs du BinckBank Tour ce mardi. La victoire s’est encore jouée sur une pointe, après 169 kilomètres entre Blankenberge et Ardoye. Impérial, le champion d’Irlande Sam Bennett y a doublé la mise en réglant Jasper Philipsen. Dylan Groenewegen complète le podium. 

Comme la veille, l’échappée ne tarde pas à se former au départ de Blankenberge. Ils étaient quatre lors de la première étape, ils sont six ce mardi à l’assaut d’une nouvelle journée sans difficulté. Josef Cerny (CCC), Robert Stannard (Mitchelton-Scott), Jesper Asselman (Roompot-Charles), Thomas Sprengers (Sport Vlaanderen-Baloise), Damien Gaudin (Total Direct Energie) et le leader du classement des sprints Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles) s’en vont en tête. Ce sextet s’octroie rapidement 2’30” d’avance, avant que les Jumbo-Visma ne réveillent le peloton. Les coéquipiers de Dylan Groenewegen stabilisent alors l’écart.

Une chute emporte Maarten Wynants (Jumbo-Visma) et Chris Lawless (Ineos) peu avant la mi-course. Les deux hommes sont contraints à l’abandon alors que le peloton accélère l’allure. A 70 kilomètres du but, les six fuyards sont ramenés à 1’40”. La poursuite se précise, d’autant que les formations UAE Team Emirates, Deceuninck-Quick Step et Bora-hansgrohe viennent prêter main forte à la Jumbo-Visma. Les fuyards durcissent aussi l’allure et opposent une belle résistance. Ils entrent alors sur le circuit final – deux tours de 16,5 kilomètres à couvrir – avec une minute d’avance. Auparavant, Baptiste Planckaert a réglé les deux sprints intermédiaires, confortant son avance au classement du coureur le plus actif.

L’échappée tient bon lors du kilomètre en or, où Josef Cerny prend sept secondes de bonif contre six pour Robert Stannard. Leurs compagnons de fuite restent en retrait avant de revenir et de poursuivre le bel effort collectif. A l’entame du dernier tour de circuit, les six hommes de tête continuent de s’entendre et comptent encore 40″ d’avance. Le peloton se tend et accélère durement en chasse. L’échappée ne dispose alors plus que d’une dizaine de secondes de marge à dix kilomètres de la ligne. Les équipes de sprinteurs ont les fuyards en ligne de mire lorsque Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step) déclenche une attaque. Le Tchèque est repris non loin.

A l’avant, Planckaert jette l’éponge à six unités du but ; ses cinq compagnons poursuivent leur effort. En vain, puisqu’ils sont repris un kilomètre plus loin. Le peloton entre alors en file indienne sur les routes étroites du final, sous la conduite des Jumbo-Visma. Les équipes de sprinteurs se livrent une intense guerre de position dans le final et c’est la Trek-Segafredo qui entre en tête sous la flamme rouge. Comme la veille, Sam Bennett (Bora-hansgrohe) supplante les hommes de la formation américaine avec autorité. Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) a cru à la victoire en se lançant de loin, mais n’a rien pu faire face au retour du champion d’Irlande. Il doit se contenter de la deuxième place. Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) conclut troisième en retrait. Après avoir chuté la veille, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) termine neuvième.

Le classement de la deuxième étape : 
1. Sam Bennett (Bora-hansgrohe) en 3h45’20”
2. Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) t.m.t.
3. Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma)
4. Kristoffer Halvorsen (Ineos)
5. Alvaro Hodeg (Deceuninck-Quick Step)
6. Amaury Capiot (Sport Vlaanderen-Baloise)
7. Phil Bauhaus (Bahrain-Merida)
8. Nikolas Maes (Lotto Soudal)
9. Arnaud Démare (Groupama-FDJ)
10. Timothy Dupont (Wanty-Gobert)

Le classement général après la deuxième étape : 
1. Sam Bennett (Bora-hansgrohe) en 7h27’57”
2. Lukasz Wisniowski (CCC) à 12″
3. Josef Cerny (CCC) à 14″
4. Lars Bak (Dimension Data) m.t.
5. Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) m.t.
6. Edward Theuns (Trek-Segafredo) m.t.
7. Robert Stannard (Mitchelton-Scott) m.t.
8. Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) à 16″
9. Mike Teunissen (Jumbo-Visma) m.t.
10. Thomas Sprengers (Sport Vlaanderen-Baloise)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de Burgos : Ivan Sosa rafle tout

C’est donc un sans faute pour Ivan Sosa. Le jeune Colombien de la formation Ineos …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.