Tom Dumoulin : « J’étais déjà mort quand je suis revenu »

Distancé sur la rampe finale ce dimanche, Tom Dumoulin a fait l’ascension au train comme il en a l’habitude. Après une descente magnifique, il est parvenu à recoller au trio de tête à moins de trois kilomètres du but. Le Néerlandais a ensuite feinté une attaque sous la flamme rouge avant de rentrer dans le rang. Il n’avait plus rien dans les jambes pour sprinter et a dû se contenter de la quatrième place.

Vous êtes le seul à avoir réussi à revenir sur la tête. Vous avez semblé lancer une attaque à la flamme rouge, mais vous vous êtes retenu. Pourquoi ? 

J’étais déjà mort quand je suis revenu sur le trio. Je me suis dit qu’ils se regarderaient peut-être et que je pourrais avoir ma chance, mais non. Valverde était trop fort et très lucide… Après au sprint, je n’avais plus rien, plus d’énergie. D’habitude, je ne suis pas si lent, mais là je pouvais à peine suivre les roues.

C’était tout de même une grande performance. Racontez-nous le sprint final. 

En fait, j’ai laissé un petit écart. Je voulais profiter de l’aspiration pour lancer mon sprint à 250 mètres, mais Valverde avait déjà lancé. J’ai seulement pu revenir dans sa roue et j’y suis resté. Je pense que c’est un résultat honnête malgré tout, ce n’est pas le résultat que j’espérais quand j’ai recollé, mais c’est comme ça.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Bardiani-CSF boucle son mercato avec trois prolongations

Après un mercato riche de dix arrivées, Bardiani-CSF en termine avec trois prolongations. L’équipe italienne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.