(c) Sirotti

Tosh Van der Sande blanchi et autorisé à courir

Tosh van der Sande peut souffler un bon coup. Le Belge est tiré d’affaire. Contrôlé positif lors des Six Jours de Gand en novembre dernier, à une substance présente dans le spray nasal Sofrasolone (le prednisolone), le coureur de la Lotto-Soudal a – rapidement – convaincu l’Union Cycliste Internationale de son innocence et a été autorisé à reprendre le chemin de la compétition comme le rapporte le Het Nieuwsblad ce mercredi.

Le 20 décembre dernier, au lendemain de l’annonce de sa positivité, Van der Sande avait lui-même expliqué qu’une “erreur matérielle” était à l’origine du résultat de son contrôle. En effet, le spray Sofrasolone – qu’il avait alors utilisé – est complètement autorisé du moment qu’il est mentionné lors du contrôle antidopage. Or, en raison de l’agitation et du bruit, c’est le spray Mometasone – dont il s’est aussi servi par le passé – qui s’était retrouvé inscrit sur la fiche du contrôleur lors des Six Jours de Gand. Ses explications ont été acceptées par l’UCI.

Suspendu à titre conservatoire en attente de la résolution de l’affaire, et pour lui permettre de mener sa défense à bien, Tosh van der Sande a finalement été acquitté des charges qui pesaient sur lui. L’ancien vainqueur d’étape sur le Tour de l’Ain peut donc entamer sa huitième saison dans l’élite en toute sérénité.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.