(c) Sirotti

L’actu en bref : Bad buzz pour Vittel, Degenkolb parrain des amis de Paris-Roubaix, Pas de Tour pour Démare ?

Mauvais coup de pub pour Vittel

Nestlé Waters est l’un des plus grands partenaires du Tour de France depuis 2001. L’entreprise suisse déploie un dispositif assez colossal pour le Tour de France et accompagne ASO sur la une grande partie des autres épreuves de l’organisateur français. Nestlé Aquarelle (qui s’appelle aujourd’hui en France Nestlé Pure Life) était la première marque mise en avant par le groupe suisse et intégrait directement le “Club” Tour de France qui regroupait les quatre plus gros sponsors du Tour (ils sont désormais cinq) mais d’autres marques de Nestlé ont aussi pris part à l’aventure comme fournisseurs officiels à l’image de Nesquik, Ricoré, les glaces Nestlé Extrême… En 2008, Aquarelle est remplacée par Vittel, toujours du groupe Nestlé Waters. et l’engagement du groupe suisse demeure identique.

Hier Vittel a annoncé prolonger son partenariat avec le Tour et ASO jusque fin 2023. Une bonne nouvelle pour le cyclisme en général. Comme d’habitude, Vittel a rappelé que durant le Tour de France 1 millions de bouteilles Vittel étaient distribuées en moyenne que ce soit pour les équipes, les véhicules de la caravane, pour les journalistes en salle de presse mais aussi beaucoup de bouteilles sont distribuées gratuitement aux spectateurs pour les aider à affronter les températures élevées du mois de juillet et la longue attente pour voir les coureurs du Tour.

Malheureusement pour la marque Suisse, cet argument s’est retourné contre lui. Beaucoup ont fustigé ce million de bouteilles plastiques distribuées sur les routes du Tour à l’heure où le plastique est pointé du doigt. La campagne de Sky sur le dernier Tour de France, “Pass on Plastic – Ocean Rescue” n’y est sans doute pas pour rien. On imagine pourtant mal à l’heure actuelle comment remplacer les bouteilles en plastique. Si la caravane Vittel se met à lancer des bouteilles en verre, certains spectateurs risquent d’avoir quelques migraines.

William Bonnet ne voit pas Arnaud Démare sur le Tour de France 2019

On le sait depuis le Giro de cette année, Thibaut Pinot (Groupama – FDJ) visera essentiellement le Tour de France en 2019, après deux années à avoir planifié de doubler Giro et Tour (abandon à la 17e étape en 2017, forfait en 2018 après avoir abandonné le Giro le dernier jour). Fin 2015 déjà, Pinot révélait que l’idée pour 2017 était qu’il vise le Giro et qu’Arnaud Démare se présente au Tour avec une équipe dédiée pour les sprints et Pinot en chasseur d’étape. Même idée en 2018 même si Pinot ne verra finalement jamais le Tour. Répartition plutôt payante puisque Pinot terminait quatrième du Giro 2017 avec une victoire d’étape et même s’il abandonna le Giro 2018 à l’issue de la dernière étape de montagne, il avait réalisé une belle performance jusque là. Quant à Arnaud Démare, il a remporté une étape sur chacun des deux Tours de France.

Avec Pinot visant désormais le Tour, les plans risquent de changer. Et du coup la place d’Arnaud Démare sur le Tour n’est plus du tout assurée malgré les deux succès ramenés ces deux dernières années. Dans une interview au Courrier Picard, William Bonnet, équipier fidèle de Pinot affirme qu’il n’imagine pas voir Arnaud Démare sur le Tour 2019. Interrogé par le journal picard sur la possibilité de voir le coureur picard sur les routes du prochain Tour de France, Bonnet répond : “Je ne pense pas. C’est aujourd’hui impossible de jouer sur deux tableaux, d’autant que les équipes sont désormais composées de huit coureurs“.

John Degenkolb ambassadeur des Amis de Paris-Roubaix

Roubaix a beaucoup offert à John Degenkolb (Trek – Segafredo). C’est là qu’en 2015 il a remporté la plus grande victoire de sa carrière : Paris-Roubaix ! C’est aussi là que plus récemment, au mois de juillet dernier, il a remporté sa première grande victoire depuis son terrible accident en janvier 2016 avec cinq de ses équipiers d’alors dont Warren Barguil, sur ses routes d’entraînement espagnoles. Le 15 juillet dernier, Degenkolb remportait en effet la neuvième étape du Tour de France devant Greg Van Avermaet (BMC), un autre ancien vainqueur de Paris-Roubaix, une étape qui proposait plus de 20 kilomètres de pavés, un record depuis le début des années 1980.

Et bien le coureur allemand a décidé de s’investir d’avantage autour de ces pavés mythiques en rejoignant l’association des Amis de Paris-Roubaix qui oeuvre tout au long de l’année, bénévolement, à la préservation des pavés de Paris-Roubaix. Degenkolb devient ambassadeur de l’association et apportera un soutien financier et fera également des dons d’objets qui entreront au petit musée de Paris-Roubaix qui se trouve dans l’enceinte du vélodrome de Roubaix.

Arrivée au Stade Matter de Nancy pour le Tour 2019

Demain sera présenté le parcours du Tour de France 2019. Comme chaque année, on croit connaître la quasi totalité du parcours (voir ici). La 4e étape, mardi 9 juillet, devrait donc partir de Reims et il y avait une petite incertitude quant au lieu d’arrivée précis. Soit Nancy, soit une ville des alentours. D’après l’Est Républicain, il n’y a plus de doute, ce sera bien à Nancy et plus précisément au pied du Stade Matter, probablement avenue Charles-Etienne Collignon.

Une ligne de vêtements Remco Evenepoel

Remco Evenepoel est un phénomène et même s’il est encore très jeune (il aura 19 ans en janvier 2019) et ne passera professionnel qu’au mois de janvier 2019 chez Deceuninck – Quick Step, il jouit déjà d’une grande popularité. Une ligne de vêtement en son nom vient justement d’être créée. Toutefois la jeune star belge a rapidement tenu à préciser que d’une, c’était une initiative de son fan club et non de lui personnellement et que deuxièmement, les bénéfices iront à l’association caritative Queen Fabiola Children’s University Hospital, spécialisée en pédiatrie. Le nom de la marque est R.EV1703 (R.EV pour Remco Evenepoel et 1703 est le code postal de la commune de Evenepoel, Schepdaal).

 

Adrien Costa de retour sur un vélo

La photo fait le tour du web. Au mois d’août dernier, on apprenait que le grand espoir du cyclisme, Adrien Costa avait dû être amputé de la jambe droite suite à un accident d’escalade (lire ici). L’information serait presque passée inaperçue si sa dernière équipe, Hagens Berman – Axeon n’avait pas lancé un appel aux dons pour financer la rééducation du coureur américain. Et bien la rééducation semble plutôt bien se passer car Adrien Costa est déjà de retour sur un vélo… et même sur un mur d’escalade.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.