(c) Jonas Verheyen / Wanty Gobert

Fracture de la clavicule gauche pour Pieter Vanspeybrouck

Après un printemps contrarié par quelques chutes, le coureur de la Wanty Gobert revenait en bonne condition. Onzième à Eschborn-Frankfurt (1.WT), le Flandrien de 31 ans partait en confiance vers le Tour de Norvège (2.HC).

A deux reprises dans le top 5, Pieter Vanspeybrouck entamait la quatrième et avant-dernière étape en quatrième position du général, à seulement 17 secondes du leader Dylan Groenewegen (Lotto Jumbo). Le Belge a malheureusement chuté au sprint et s’est fracturé la clavicule gauche. Il a fallu procéder à une ostéosynthèse (pose d’une plaque et de vis) pour fixer les sections d’os. Il a été opéré avec succès ce lundi et devrait pouvoir reprendre l’entraînement sur route d’ici sept à dix jours selon son encadrement.

L’arrivée était située après une descente, donc on pouvait se douter que le final serait dangereux, raconte Vanspeybrouck dans un communiqué publié par son équipe. La chute s’est produite à 800 mètres de l’arrivée. Je me souviens que quelqu’un m’a percuté par l’arrière, et que nous nous sommes retrouvés à cinq coureurs au sol.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour du Limousin : Luca Wackermann s’impose en solitaire

La deuxième étape du Tour du Limousin se tenait ce jeudi sur 176,7 kilomètres entre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.