(c) Sirotti

Christian Knees repart pour une dixième saison avec Ineos

À 38 ans, Christian Knees n’en a pas encore terminé avec le cyclisme professionnel, et son équipe Ineos est visiblement toujours satisfaite de son rendement. Alors, l’Allemand s’est vu proposer une prolongation d’un an qu’il a vivement accepté. Arrivé en 2011, soit un an après la création de la structure (Team Sky à l’époque, ndlr), le rouleur germanique y disputera donc sa dixième saison en 2020. Il s’agira également de sa 17e saison chez les professionnels. S’il n’a conquis aucun succès personnel depuis son arrivé dans l’écurie britannique, cet équipier modèle a toutefois participé à la victoire finale de son leader sur quatre Grands Tours (2 Tours de France, un Giro, une Vuelta).

“Je suis vraiment heureux de prolonger l’aventure avec l’équipe, a-t-il déclaré. Je me sens très à l’aise ici et entrer dans ma 10ème année avec l’équipe l’année prochaine est une vraie réussite. Je suis vraiment heureux de pouvoir continuer à faire ce que j’aime. Je n’aurais jamais pu imaginer, en arrivant ici, que je ferais toujours partie de l’équipe 10 ans plus tard. Je savais déjà à l’époque que c’était une très bonne structure. Rester aussi longtemps dans une équipe comme celle-ci, qui a maintenant remporté le Tour de France à sept reprises, cela montre aussi que vous ne pouvez pas être un si mauvais coureur cycliste…”

Au cours de sa carrière, Christian Knees a pris part à 30 monuments, 20 Grands Tours et a été sacré champion d’Allemagne en 2010. Il est désormais totalement dévoué à sa tâche d’équipier.Son professionnalisme est incomparable, a assuré son entraîneur Leigh Bryan. Il montre aux jeunes de l’équipe ce qu’est le cyclisme professionnel de par la façon dont il s’entraîne et court. Il est polyvalent et peut faire n’importe quelle course pour laquelle l’équipe fait appel à lui. Peu de coureurs avec autant d’expérience sont encore dans le peloton. Il sait ce qu’il faut faire pour performer tout au long de la saison et être aussi bon du premier au dernier jour. C’est quelque chose auquel les jeunes gars peuvent aspirer.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.