© Sirotti

Ça bouge dans la nouvelle équipe de Floyd Landis !

En octobre dernier Floyd Landis créait la surprise (ou la consternation) en reprenant l’équipe Silber Pro Cycling. Landis, vainqueur déchu du Tour de France 2006, qui fut en partie à l’origine de la chute de Lance Armstrong, avait défrayé la chronique en se servant de l’argent gagné en poursuites judiciaires contre Armstrong pour monter son business de… produits dérivés du cannabis. Car chez lui, dans le Colorado, l’usage de la marijuana à des fins thérapeutiques est légal. Mais Landis disposait aussi de 750 000$ qu’il voulait investir dans une équipe cycliste. Il racheta donc une partie de l’équipe continentale canadienne Silber Pro Cycling avec l’idée de la renommer Floyd’s Of Leadville Pro Cycling Team. Floyd’s Of Leadville est en réalité la marque des produits dérivés du cannabis de Landis. Ce qui s’apparentait au début à une (mauvaise ?) blague s’est en plus vite heurté à un problème juridique : malgré que le Canada vienne d’autoriser l’usage de marijuana, sa législation n’autorise apparemment pas la publicité pour le cannabis (comme en France les publicités par l’alcool et le tabac sont très réglementés, même si dans le cas canadien, les textes sont assez flous).

Avant de commencer le projet, nous avions confiance que cela pouvait être fait parce que Floyd’s of Leadville ne vend que des produits de CBD dérivés de la marijuana qui ne contiennent pas de THC et qui sont spécifiquement mis sur le marché pour les athlètes“, expliquait alors Scott McFarlane, copropriétaire de l’équipe, à La Presse. Malgré ça, il faut donc déjà changer de nom pour la nouvelle équipe de Landis. Ce sera Floyd’s Pro Cycling a t-on appris hier.

Finalement, après ces petits tracas, la structure dirigée dans les faits par Gordon Fraser, ancien coéquipier de Landis, directeur sportif chez Silber Pro Cycling cette année et à qui Landis a confié la direction sportive de l’équipe, a annoncé des recrutements. Et pas des moindres, surtout pour une équipe continentale Nord-Américaine. Floyd’s Pro Cycling s’est notamment appuyé sur la disparition de UnitedHealthcare (Continentale Pro) pour recruter trois de ses meilleurs éléments : le sprinteur Travis McCabe, le deuxième de la dernière Colorado Classic (course par étapes montagneuse) Serghei Țvetcov et l’expérimenté Jonathan Clarke. En plus de ça, Keegan Swirbul (de la bientôt défunte Jelly Belly p/b Maxxis) va aussi rejoindre l’équipe en compagnie de deux jeunes canadiens : Carson Miles et Robin Palmondon. Il y aura aussi un autre jeune canadien : Nick Zukowsky, qui évoluait déjà chez Silber Pro Cycling ces deux dernières saisons.

Voilà la structure canadienne armée pour pourquoi pas faire quelques coups d’éclat sur le calendrier nord-américain. Et pour ceux qui condamnent le retour de Landis, voilà ce que l’Américain a à répondre (à La Presse) : “Je me sens coupable de ce qui est arrivé, mais tu ne peux jamais revenir en arrière et changer les décisions que tu as prises. Au moins, les gens peuvent voir que je suis prêt à passer à autre chose“. “N’oublions pas que l’équipe est financée en grande partie par l’entente sur la poursuite dénonciatrice contre Lance Armstrong“, poursuit son associé McFarlane. Et Landis de conclure pour légitimer son investissement : “Je ne veux pas faire un profit sur la période où j’ai triché“. Une opération rachat donc ?

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour du Danemark : Tiesj Benoot renoue avec la victoire, Lotto Soudal signe un doublé

Une véritable course de mouvements pour lancer le Tour du Danemark. Ce mercredi, le peloton …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.