(c) Sirotti

Trois semaines de repos complet pour Arthur Vichot, touché par un virus

En difficulté depuis un mois, Arthur Vichot semble enfin avoir trouvé l’origine de ses problèmes. Le pensionnaire de Vital Concept-B&B Hotels souffre en effet d’une infection par virus diagnostiquée suite à des examens sanguins effectués après son abandon sur Paris-Nice, informe son équipe ce mercredi. De fait, il doit renoncer à la Flèche Brabançonne sur laquelle il était pourtant engagé aux côtés de Bryan Coquard. Le Franc-Comtois de 30 ans doit désormais observer une période de repos complet d’au moins trois semaines. « L’infection dont Arthur souffre ne connaît qu’un seul traitement : le repos, a expliqué le Dr Samuel Maraffi, médecin référent de la structure bretonne. Chez n’importe quel sujet lambda, cette infection peut passer inaperçue et ne révéler aucun symptôme. C’est différent pour un sportif de haut-niveau, soumis à des charges d’entraînement importantes et des intensités élevées. »

Le double champion de France devrait donc être absent des compétitions pendant près d’un mois, puisqu’il lui faudra retrouver le chemin de l’entraînement et récupérer une bonne condition physique avant de raccrocher un dossard. « Cette nouvelle est évidemment un coup dur, confesse Jérôme Pineau, manager de Vital Concept-B&B Hotels. Avec Pierre (Rolland) toujours en réathlétisation suite à sa double fracture du poignet fin février, voilà deux de nos recrues à l’arrêt mais ce diagnostic a quelque chose de rassurant. Arthur travaille comme il faut depuis cet automne et c’était anormal qu’un coureur de sa trempe ne soit pas à son niveau en se montrant aussi sérieux à l’entraînement. Il a tendance à prendre les choses très à cœur et le voilà désormais fixé. Il sait ce qui cloche et n’a plus de raisons de se poser de questions, de douter. Nous n’avons jamais perdu confiance en lui et savons dorénavant qu’il va retrouver son niveau. Notre cellule medico-performance a planché sans relâche pour savoir ce dont Arthur souffrait, c’est un soulagement qu’elle ait fini par trouver. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.