© Sirotti

Rémy Di Grégorio contrôlé positif à l’EPO

L’histoire n’était donc pas si belle. Retraité l’espace de quelques semaines pendant l’hiver avant de finalement rempiler pour une saison, et de briller, d’ailleurs, en remportant une belle victoire d’étape en février au sommet de l’Espigoulier, sur le Tour de La Provence, Rémy Di Grégorio aura finalement trompé tout son monde.

Ce mercredi, l’Union Cycliste Internationale a en effet annoncé le contrôle positif du coureur marseillais, à la darbépoétine, un dérivé de l’EPO. Celui-ci résulte d’un test effectué le 8 mars dernier lors de Paris-Nice, deux jours après une échappée qui lui avait valu une belle troisième place. Di Grégorio “a le droit de demander l’analyse de l’échantillon B et d’y assister”, indique comme de tradition le communiqué de l’UCI, mais il “a été suspendu provisoirement, et ce jusqu’à la résolution de l’affaire.”

Si l’intéressé n’a pas encore commenté la nouvelle, son équipe n’a elle pas tardé à réagir, informant tout d’abord de sa mise à pied immédiate. Frédéric Rostaing, manager de l’équope Delko-Marseille Provence-KTM, a lui livré des mots forts : « J’ai honte, j’ai honte, je suis atterré… Et je me sens trahi au plus profond de moi si les résultats d’analyse devaient être confirmés. Ma colère et ma tristesse ne sont que peu de choses face à cette situation… Cela remet en cause fondamentalement l’investissement total dans notre projet entamé il y a 20 ans, basé sur les valeurs d’éthique qui sont le ciment de ce dernier. Nous ferons le point après la Flèche Wallonne avec nos partenaires. »

Rappelons que Rémy Di Grégorio n’en est pas à ses premiers démêlés avec les autorités puisqu’il avait été arrêté lors du Tour de France 2012 dans le cadre d’une affaire de dopage. La Cofidis, son employeur de l’époque, l’avait immédiatement licencié, mais le Marseillais, autorisé à recourir l’année suivante, avait poursuivi la formation nordiste pour licenciement abusif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.