Mathieu van der Poel a « dépensé un peu plus de forces que prévu »

Mathieu van der Poel est naturellement conscient de posséder une bonne marge sur ses adversaires, en temps normal. Il souhaitait alors l’exploiter du mieux possible ce samedi à l’occasion de la deuxième manche du Superprestige, à Boom, en prévision du troisième round de la Coupe du Monde du côté de Berne, ce dimanche. Il y est parvenu, mais en partie seulement. “Une fois que j’ai fait le trou, je voulais aller jusqu’au bout en m’économisant le plus possible, a lancé le champion d’Europe après sa victoire, finalement décrochée pour quelques secondes mais sans frémir face à Toon Aerts. Les gars derrière moi se sont fait la guerre et ils m’ont donc mis sous pression. Je n’ai pas pu disposer de beaucoup de moments de repos. Déjà que c’était un circuit avec beaucoup de relances… Du coup, en prévision de la course de demain, j’ai peut-être dépensé un peu plus de forces que prévu. J’ai également dû attaquer un peu plus tôt que prévu. Mais à ce moment-là, le rythme risquait de chuter sérieusement. Le groupe aurait pu s’étoffer encore davantage et je voulais éviter cela.” 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Pascal Ackermann : « Je me suis enlevé beaucoup de pression »

Pascal Ackermann était encore le plus fort, ce dimanche, à l’arrivée de la Clásica de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.