Ethias Cross #4 – Beringen : Quinten Hermans ouvre son compteur en Belgique

Pour la toute première fois de sa carrière chez les élites, Quinten Hermans s’est imposé sur ses terres belges. Ce samedi, le coureur de 24 ans a joliment dominé l’épreuve de Beringen, quatrième manche du circuit Ethias Cross. Ancien double champion d’Europe Espoirs, le coureur de la Telenet-Fidea a largement devancé son collègue champion de Belgique Toon Aerts tandis que Tom Pidcock, un temps en tête, a essuyé une chute et une crevaison avant de prendre la troisième place du jour.

Au départ de la quatrième manche du circuit Ethias Cross, à Berigen, c’est le champion de Grande-Bretagne, le prodige Tom Pidcock, qui se charge d’allumer la première mèche. Dans la belle portion montante qui compose la première moitié du tracé, l’Anglais fait déjà le forcing et n’emmène que Quinten Hermans (Telenet Fidea) dans son sillage. Derrière, les poursuivants sont déjà repoussés à plus de dix secondes. Sans demander le moindre relais, Pidcock continue d’imprimer le rythme en tête dans le deuxième puis dans le troisième tours. Très costaud, l’ancien champion du monde Espoirs est pourtant coupable d’une faute technique dans un virage glissant à l’entame d’une descente. Il chute, doit laisser filer Hermans, mais subit surtout un problème de dérailleur qui le freine sur toute la première partie du quatrième tour.  Il peine d’ailleurs à garder les roues de son compatriote, l’étonnant Thomas Mein (Tarteletto-Isorex), et du champion de Belgique Toon Aerts (Telenet Fidea), pointés à une quinzaine de secondes après une vingtaine de minutes de course.

Ce trio de poursuivants continue par ailleurs de perdre du temps et termine le cinquième des dix tours au programme avec un retard de 25 secondes sur le leader belge. Visiblement en souffrance dans les premières minutes suivant sa chute, Pidcock semble retrouver suffisamment d’aplomb dans le sixième tour pour produire une attaque en chasse. Cela condamne Mein, mais pas Aerts, qui s’accroche dans la roue du Britannique. Malgré cette accélération, à l’entrée dans le septième tour, l’écart reste de près d’une demi-minute pour Quinten Hermans, irréprochable en tête. Le Belge semble même avoir course gagnée une boucle plus loin puisque Tom Pidcock, bien muselé par Toon Aerts, interrompt son effort, aussi conscient que le défi proposé est dès lors trop compliqué à relever. Quelques instants plus tard, c’est même Toon Aerts qui dépose le jeune Britannique pour s’isoler en seconde position derrière son compère Quinten Hermans.

Ce dernier entame l’avant-dernier tour avec 30 secondes d’avance sur le champion de Belgique et 40 sur le champion de Grande-Bretagne, par ailleurs victime d’une crevaison. Au son de cloche annonçant la toute dernière boucle de circuit, Quinten Hermans jouit d’une belle marge de 45 secondes sur Toon Aerts. Une marge largement suffisante pour s’imposer si les problèmes ne s’accumulent pas dans les derniers instants. Tom Pidcock ne fait lui plus partie de ces problèmes, étant repoussé à plus d’une minute en troisième place. Les positions semblent d’ailleurs figées pour le podium, et ce bien que Thomas Mein tente de revenir sur son compatriote. Finalement, Quinten Hermans, en un peu moins d’une heure, s’en va bel et bien conquérir sa première victoire de la saison à Beringen. Le champion de Belgique Toon Aerts franchit la ligne en deuxième position pour un doublé Telenet-Fidea tandis que Tom Pidcock assure le podium en troisième place.

Classement

1 HERMANS Quinten
2 AERTS Toon
3 PIDCOCK Thomas
4 MEIN Thomas
5 CLEPPE Nicolas
6 MEEUSEN Tom
7 MEISEN Marcel
8 AERTS Thijs
9 ADAMS Jens
10VLIEGEN Pieter-Jan

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Pascal Ackermann : « Je me suis enlevé beaucoup de pression »

Pascal Ackermann était encore le plus fort, ce dimanche, à l’arrivée de la Clásica de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.