Alejandro Valverde : « Roglic a déjà craqué par le passé en troisième semaine »

À la veille de la troisième semaine du Tour d’Espagne, Alejandro Valverde poursuit sa Vuelta de façon régulière, toujours présent à l’avant, le champion du monde se maintient à la seconde place du général, derrière un Primoz Roglic qui semble inaccessible. Accompagné d’un Marc Soler très en forme, mais également par Nairo Quintana, il tentera de renverser la course et pourquoi pas tenter de remporter une seconde Vuelta. Ce matin se déroulait la conférence de presse de la formation Movistar avec la présence d’Alejandro Valverde, nous avons récupéré ses paroles, accordant une longue interview :

« C’est vrai que nous avons perdu un peu de temps hier, mais si la montée de lundi n’a pas été bonne pour nous, le résultat de dimanche a été phénoménal pour l’équipe. À part Roglic, nous avons vu à peu près tout le monde perdre du temps à un moment donné de la course, ce qui signifie que nous sommes à peu près égaux. Nous sommes toujours excités et ambitieux à l’approche de cette dernière partie de La Vuelta. L’équipe est toujours aussi forte, Nairo continue de récupérer et nous sommes excités par les chances que nous avons encore. »

Lire aussi > Le classement des favoris : Roglic intraitable, Pogacar et Lopez se rapprochent du podium

« Il y a encore du terrain dans cette Vuelta pour qu’il se passe quelque chose : voir le leader de la course craquer, nous voir perdre plus de temps ou même rattraper du terrain avant la fin. Comme nous l’avons vu à maintes reprises dans le passé, la troisième semaine peut avoir des répercussions sur tout le monde. Nous visons toujours tout dans cette course. Nous sommes réalistes : Roglic est si fort en ce moment. Mais nous l’avons déjà vu craquer dans le passé, et même hier, lors de la deuxième attaque de López dans la montée de La Cubilla, il a perdu un peu de contact juste après le mouvement. Cependant, il a toujours l’air très frais en ce moment. Il faut qu’on essaie. S’il y a un moment où nous ne pouvons viser qu’un podium général, nous irons le chercher. Mon palmarès est déjà très bon, surtout dans la Vuelta, mais un podium ici serait déjà bien si nous n’avions pas cette chance de nous battre pour la victoire dans les jours à venir. »

« Il n’est pas nécessaire d’avoir de grosses montagnes pour voir de gros écarts. Je n’ai pas peur d’une mauvaise journée comme celle que j’ai eue vers la fin de la Vuelta l’an dernier. Cela peut arriver, mais si vous y pensez tout le temps, c’est inévitable. Il faut rester optimiste. Je continue de me surprendre moi-même. J’ai 39 ans et je suis toujours là, comme si c’était ma deuxième Vuelta, en 2003, alors que je luttais déjà pour le podium et que je prenais la troisième place. Je me bats encore, j’attaque encore, je gagne parfois du temps, parfois je le perds, mais ma volonté de continuer à pousser est intacte.»

La conférence de presse d’Alejandro Valverde et Nairo Quintana ce matin lors de la seconde journée de repos de la Vuelta :

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Memorial Marco Pantani : Alexey Lutsenko encore gagnant !

La désormais traditionnelle épreuve en hommage au grimpeur illustre Marco Pantani, a une nouvelle fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.