EN DIRECT
(c) Sirotti

Tim Wellens : « C’est devenu trop dur juste avant le dernier col »

Après avoir remporté l’étape d’ouverture du Tour d’Andalousie, puis l’exigeant chrono de la troisième étape, Tim Wellens a craqué ce samedi lors de l’étape reine. Le leader de la Lotto Soudal s’est retrouvé trop rapidement isolé après que les Astana ont durci la course. Les coéquipiers de Jakob Fuglsang étaient déjà aux affaires à plus de 70 kilomètres de l’arrivée. Ce travail de sape a largement payé. Contraint ensuite de rouler derrière chaque attaque, le tenant du titre a fini par céder à l’approche du dernier col, lorsque Simon Yates a déclenché son attaque victorieuse. Arrivé 19e à 3’26” du Britannique, Wellens est désormais neuvième du général, à 2’53” du nouveau leader Jakob Fuglsang.

Lire aussi > Jakob Fuglsang couronne « un superbe travail d’équipe »

« Je savais bien qu’Astana me rendrait la vie dure, ce qu’ils ont fait, soufflait Wellens, en phase de récupération, devant notre caméra. Juste avant le dernier col, c’est devenu trop difficile pour moi. Je ne pouvais pas suivre toutes les attaques, j’ai roulé à mon rythme jusqu’au sommet. Au sommet, j’ai compris que j’avais trop de retard sur les premiers. Il était alors impossible que je conserve le maillot de leader. »

Alors qu’il reste une étape, Wellens balayait d’un revers de main tout espoir de renverser la situation. Il ne croyait pas non plus à un succès d’étape pour finir. « Je suis sûr qu’il n’y aura plus de changement au général, affirmait le leader déchu. Je ne crois pas non plus pouvoir jouer la victoire de l’étape, ce sera en tout cas difficile. Je pense que ça se terminera par un sprint massif. » Malgré la déception du moment, le coureur belge avait de quoi se satisfaire de sa semaine. Il a trouvé ses bonnes jambes, remporté deux étapes, et pouvait aborder le weekend d’ouverture belge avec envie. « Mes jambes sont très bonnes, je suis quand même content de cette semaine et je me présenterai ambitieux sur le Circuit Het Nieuwsblaad. » Rendez-vous est donc pris pour le 2 mars.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Giro : La passe de deux pour Caleb Ewan

La onzième étape du Giro n’était, sur le papier, pas la plus passionnante. Comme hier, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.