(c) Volta a Catalunya

Miguel Angel Lopez : « Nous sommes toujours restés calmes »

Miguel Angel Lopez continue sur sa lancée, et sur celle de son équipe. Le Colombien d’Astana a remporté ce dimanche le Tour de Catalogne, un mois après sa victoire sur le Tour Colombia. Avec l’étape de La Molina en bonus, il s’agit de son troisième succès en 2019 et du 21e de la formation kazakhe. Ce dimanche, il a pourtant été mis sous pression. Notamment par Adam Yates, deuxième du classement, qui est parti à l’attaque avec son frère Simon. Un temps virtuel leader de la course, le Britannique a été repris à 4 kilomètres du but. Lopez a alors rallié l’arrivée au sein du groupe des favoris, confirmant son sacre au général.

Lire aussi > Tour de Catalogne : Un numéro de Davide Formolo pour finir, le général pour Miguel Angel Lopez

« Nous savions que nos rivaux attaqueraient sur le circuit de Montjuïc, nous étions prêts. J’avais de solides coéquipiers autour de moi et ils ont fait un travail fantastique. A chaque instant de la course, même quand Yates est sorti, nous sommes restés calmes, a salué le vainqueur du Tour de Catalogne à notre micro. Nous avons repris du terrain seconde par seconde. A la fin, le plan a parfaitement fonctionné, et j’ai pu sauver le maillot. C’était une très dure journée, mais maintenant je tiens la victoire finale pour l’équipe et j’en suis très content. »

Son numéro à La Molina, lors de la 4e étape, lui avait offert le maillot. Lopez a su le conserver jusqu’au bout, montrant que sa préparation pour le Giro avançait pour le mieux. « Je suis très heureux de cette victoire! C’est quelque chose de grand, savourait alors Lopez. Ensemble avec l’équipe, nous considérions cette course comme l’un des points importants du début de saison. Aujourd’hui, nous avons rempli notre mission. C’était une belle course, et j’ai reçu un grand soutien de l’équipe. Je me suis senti bien toute la semaine, et en même temps, j’ai progressé de jour en jour. Après ma victoire au sommet de La Molina, j’ai cru que nous pourrions tenir le maillot jusqu’au bout. C’est fait, alors je remercie toute l’équipe pour cette semaine. Cette victoire est celle d’Astana toute entière. »

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.