(c) Sirotti

Arnaud Démare : « Si je ne gagne pas, je vais être montré du doigt »

Arnaud Démare a remporté ce mardi la première étape du Tour du Poitou-Charentes, sa quatrième victoire de la saison. Au vu du pedigree, comparé à celui de ses concurrents, cela n’a bien sûr rien d’une surprise. Néanmoins, le Picard avait à coeur de ne pas banaliser ce succès, qu’il rappelait aussi être le fruit d’un travail collectif abouti de la part de ses coéquipiers de la Groupama-FDJ. “Le sprint s’est bien passé, mais ça a été une journée difficile puisqu’on était seuls à contrôler derrière les échappés, donc coup de chapeau au duo Sébastien Reichenbach-Jérémy Roy, tenait-il à souligner au micro de France 3. Ils ont controlé l’échappée à eux deux, c’était ce qu’il y avait de plus dur. On est passé sur la ligne avec 1’30 de retard à 30 kilomètres donc c’était un peu chaud, mais au final ça s’est bien passé. Le sprint a été très bien emmené par les gars, on a su gérer le final. C’est parfait. Ici, il y a beaucoup de kamikazes, des gars qui prennent beaucoup de risques, qui frottent beaucoup. Le plus dur c’est d’être en bonne position dans le final. Ensuite ce sont les jambes qui parlent.”

Mis sur orbite à un peu plus de 150 mètres de la ligne, Démare n’a eu aucun mal à contenir le jeune et prometteur Matteo Moschetti, stagiaire chez Trek-Segafredo, et Matteo Malucelli, vainqueur à six reprises sur des courses de second rang cette saison. Pour autant, deux jours après sa seconde place sur l’EuroEyes Cyclassics de Hambourg, Arnaud Démare se satisfaisait pleinement de ce succès. “L’objectif était déjà d’aller en chercher une, il faut faire les choses dans l’ordre, a-t-il ajouté. Je suis très attendu. Si je ne gagne pas, je vais être montré du doigt, et si je gagne, on dira que le plateau n’est pas forcément relevé. Mais il ne faut pas sous-estimer l’adversaire. Il y avait du très bon niveau aujourd’hui avec Rudy Barbier, Thomas Boudat et d’autres. En plus certains sortent du championnat de France sur piste, donc il y a du monde qui est en jambes”. 

Lui le premier. D’ailleurs, s’il poursuit dans cette voie, Arnaud Démare pourrait tout à fait aspirer à la victoire finale. En début de saison, il avait réalisé un excellent contre-la-montre sur le Tour d’Algarve, face à des rouleurs de classe mondiale. Sur une distance similaire, avec les bonifications et la motivation du maillot jaune, qui sait…

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Le Tour du Piémont installe son arrivée au sanctuaire d’Oropa

Il y aura une innovation de taille le 10 octobre prochain pour la 103ème édition …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.