Tour de Turquie : Sam Bennett double la mise

Et de deux pour Sam Bennett. Après avoir levé les bras hier à Antalya, le sprinteur irlandais de la formation Bora-hansgrohe a récidivé ce jeudi à Marmaris dans un sprint en peloton légèrement réduit. Malgré une bosse dans le final, Bennett est parvenu à s’accrocher pour finalement régler Maximiliano Richeze (Quick Step Floors), vainqueur de la première étape, et John Degenkolb (Trek-Segafredo). Il consolide également son maillot de leader. 

Une courte troisième étape de 137 kilomètres, entre Fethiye et Marmaris, était proposée aux coureurs ce jeudi sur le Tour de Turquie. Et après quelques minutes seulement, une échappée de sept se développe devant le peloton. On y retrouve Mads Würtz Schmidt (Katusha-Alpecin), Fernando Barcelo, Benat Txoperena (Euskadi-Murias), Aldemar Reyes (Manzana-Postobon), Kenneth Van Rooy (Sport Vlaanderen-Baloise), Muhammed Atalay et Ferit Samlı (Turquie) qui s’en vont prendre deux petites minutes d’avance après trente bornes. L’écart grimpe encore légèrement dans la première heure de course pour flirter avec les trois minutes. Le panneau indiquant les cent dernières bornes est dès lors déjà franchi. En tête de peloton, on retrouve notamment l’équipe Bora-hansgrohe, mais aussi la formation Bahrain-Merida. La Quick Step Floors se montre elle moins entreprenante que les jours précédents. Quoiqu’il en soit, les fuyards sont parfaitement maitrisés par la meute, qui revient même à moins de deux minutes à la mi-course. Petit à petit, l’écart décroit et le chrono affiche 1’30 au moment d’aborder les cinquante derniers kilomètres.

UAE Team Emirates et Astana viennent alors pointer le bout de leur nez, et la tendance continue logiquement d’être à la défaveur des fuyards. À 30 bornes de la ligne, alors que la première bosse du jour se profile, l’écart passe sous la minute. Quelques hectomètres plus loin, les coureurs rencontrent donc une première montée, qui permet à Barcelo, Reyes et Würtz Schmidt de faire la différence sur leurs compagnons de fuite. Dans le peloton, la montée se fait au train mais Joaquim Silva (Caja Rural-Seguros RGA) tente tout de même d’attaquer. Son entreprise est vaine puisqu’annihilée à 20 bornes du but. À cet instant, le trio de tête compte encore 45 secondes sur le peloton. Trois bornes plus loin, Wurtz Schmidt tente de se faire la malle mais ne parvient pas à semer Barcelo et Reyes tandis que, derrière, UAE Team Emirates emmène fort. À 13 kilomètres du but, l’ultime ascension se présente et Astana vient immédiatement et franchement durcir le ton. L’échappée rend les armes dans la foulée tandis que de nombreux lâchés sont à signaler. Un homme de la Manzana-Postobon tente sa chance mais plafonne 30 mètres devant le peloton, qui finit par le rattraper à 11 kilomètres sous l’impulsion de la Katusha-Alpecin de Nathan Haas.

Mais c’est finalement Diego Ulissi (UAE Team Emirates) qui lance les hostilités. L’Italien met le paquet en file indienne, puis Nicolas Roche (BMC) place un contre.Quelques instants plus tard, au sommet, l’Irlandais bascule avec Ulissi et Alexey Lutsenko (Astana) dans sa roue. Mais ça rentre par grappes à la faveur de la descente. Alors, c’est un petit peloton qui se reforme. Au bas de la descente, à 5 bornes du but, … place une offensive mais la Trek-Segafredo prend ses responsabilités derrière. Finalement, le peloton est compact, étoffé et très nerveux au moment d’entamer les 3 derniers kilomètres. UAE Team Emirates se replace en tête mais Sam Bennett est toujours là. Ce sont d’ailleurs ses coéquipiers qui mènent juste avant la flamme rouge. Lukas Postlberger prend son relais mais laisse la Quick Step Floors lancer à 500 mètres du but. Zdenek Stybar produit un énorme effort pour mettre sur orbite Maximiliano Richeze, mais Sam Bennett lance alors son sprint. Le sprinteur argentin tente de répondre mais concède de suite un mètre de retard, qu’il n’arrivera pas à combler malgré un bon retour. Bennett s’impose donc pour la deuxième fois consécutive, devant Richeze et John Degenkolb (Trek-Segafredo) et conforte donc son maillot de leader.

Classement de la troisième étape

1 Sam Bennett (BORA – hansgrohe)
2 Maximiliano Richeze (Quick-Step Floors) t.m.t
3 John Degenkolb (Trek – Segafredo)
4 Patrick Bevin (BMC)
5 Ahmet Örken (Turquie)
6 Iván García (Bahrain Merida)
7 Alexey Lutsenko (Astana)
8 Nathan Haas (Katusha – Alpecin)
9 Przemysław Kasperkiewicz (Delko Marseille Provence KTM)
10 Mikel Aristi (Euskadi – Murias)

Général après la troisième étape

1 Sam Bennett (BORA – hansgrohe)
2 Maximiliano Richeze (Quick-Step Floors) à 0’10

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Critérium du Dauphiné 2020 : La 1e étape en direct

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.