(c) Sirotti

Tour La Provence : Thibaut Pinot et Groupama-FDJ battus mais pas abattus

Cela n’a pas payé, mais la Groupama-FDJ a montré les crocs sur le Tour La Provence, ce vendredi. Autour de son homme fort Thibaut Pinot, l’équipe française a tout tenté en direction de La Ciotat. Elle a d’abord envoyé David Gaudu en éclaireur dans la route des Crêtes, avant que celui-ci ne soit rejoint par son leader mais aussi par Rudy Molard. Le jeune Breton a ensuite essayé de mettre en orbite le Franc-Comtois, sans que celui-ci ne parvienne à faire la différence dans le juge de paix de cette deuxième étape. Pinot a de nouveau pu compter sur Molard et Gaudu après la descente, et ces derniers l’ont même emmené au sprint, mais au final, le vainqueur du Tour de Lombardie n’a hérité que de la septième place sur la ligne. Juste devant ses deux équipiers.

“C’est un peu frustrant, j’ai mal goupillé dans le sprint, confessait Thibaut Pinot à l’arrivée. J’ai été enfermé à droite et ensuite, c’était trop tard. C’est dommage car on a montré qu’on était fort collectivement. On jouait surtout le général dans le final. Je n’avais peut-être pas besoin de gagner pour prendre le maillot, mais au moins de prendre une bonif. Ca ne l’a pas fait, c’est comme ça”. Après avoir endossé le maillot de meilleur jeune, Gaudu tenait un discours similaire au micro de La Chaine L’Equipe : Ca n’a pas souri mais le vélo n’est pas une science exacte. On n’avait pas grand chose d’autre à faire dans le final. On a couru le plus juste possible. J’ai décidé de prendre en main dans la route des crêtes, et dans le sprint, on a décidé de faire confiance à Thibaut. C’était un sprint un peu spécial. C’est comme ça. C’est partie remise pour demain.”

“Il y a encore demain pour essayer de renverser la course, abondait son leader, désormais situé en deuxième position du général, à deux secondes du leader Gorka Izagirre (Astana). Les sensations étaient plutôt bonnes aujourd’hui, j’ai été plutôt rassuré. C’était mon premier jour de course en ligne, donc je ne savais pas trop où j’en étais. Il n’y a pas spécialement eu beaucoup de course avant la Route des Crêtes, qui s’est donc montée assez rapidement. J’imaginais que ce serait peu plus long. Mais il n’y a que du positif aujourd’hui, c’est bien pour la suite.”

La suite, c’est donc la troisième étape du Tour La Provence, que la Groupama-FDJ entamera avec quatre coureurs parmi les dix premiers : Thibaut Pinot deuxième (à 2 secondes), Rudy Molard quatrième (à 10 secondes), David Gaudu sixième (à 15 secondes) et Sebastien Reichenbach neuvième (à 26 secondes). De quoi bien animer la course.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 18e étape (Méribel>La Roche-sur-Foron)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.