© Sirotti

Tour Down Under : Patrick Bevin crée la surprise

Pas d’erreur, la deuxième étape de ce Tour Down Under est bien arrivée au sprint mais une chute massive a fortement perturbé l’emballage final. Luis Léon Sánchez (Astana) a tenté sa chance de loin mais c’est finalement Patrick Bevin (CCC Team) qui aura été le plus rapide en livrant un superbe sprint. Il devance Caleb Ewan (Lotto – Soudal) et Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) et prend la tête du classement général. L’étape aura une nouvelle fois été marquée par la canicule mais aussi par un numéro solo de Matthieu Ladagnous (Groupama – FDJ) repris à seulement 3 kilomètres de la ligne.

Comme l’an passé, les attaquants de la première journée sont de nouveau à l’offensive lors de la deuxième étape. Ainsi Artyom Zakharov (Astana) et Jason Lea (UniSA – Australia) sont les premiers à lancer les opportunités au baissé du drapeau. Ils sont rejoints par Jaime Castrillo (Movistar) et voilà donc les trois coureurs qui constitue l’échappée matinale. L’écart est de 3’30 après 10 kilomètres de course mais le peloton contrôle déjà. L’échappée ne bénéficie que d’une faible marge, le peloton maintenant l’écart entre 2′ et 3′, et le regroupement général intervient encore plus tôt que la veille, à 55 kilomètres de l’arrivée.

À un peu plus de 40 kilomètres de l’arrivée, Matthieu Ladagnous (Groupama – FDJ) décide de redonner un peu de vie à une course accablée une nouvelle fois par la chaleur. Le Français attaque mais se retrouve seul à l’avant. Il obtient jusqu’à 2′ d’avance mais Rémi Cavagna pour Deceuninck – Quick Step et Thomas De Gendt pour Lotto – Soudal veillent. À 25 kilomètres de l’arrivée, le palois compte encore 1′ d’avance.

À 7 kilomètres de l’arrivée, Ladagnous compte toujours 30” d’avance mais la course de positionnement se lance réellement en tête de peloton. L’écart est réduit de moitié à 4 kilomètres de l’arrivée. Le coureur de Groupama – FDJ résiste bien mais ses chances sont quasi nulles et la jonction interviendra juste après le panneau des 3 kilomètres de l’arrivée.

Dans le dernier kilomètre, alors que les Sunweb mènent le peloton, une chute massive intervient à environ 700 mètres de la ligne. 20 à 25 coureurs passent et le reste du groupe est complètement bloqué. Les Mitchelton  – Scott relaient les Sunweb en tête de ce qu’il reste du peloton mais le sprint est un peu décousu car tout le monde se cherche un peu. Luis Léon Sánchez (Astana) voit une ouverture et lance son effort. Il crée un bel écart mais est encore loin de la ligne. C’est alors que Patrick Bevin (CCC Team) revient fort. Il a Caleb Ewan (Lotto – Soudal) dans la roue mais l’Australien ne parvient à remonter le Kiwi. Il doit se contenter de la deuxième place. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) est troisième.

Classement de l’étape : 
1. Patrick Bevin (CCC Team) en 3h14’13
2. Caleb Ewan (Lotto – Soudal)
3. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe)
4. Danny van Poppel (Jumbo – Visma)
5. Jasper Philipsen (UAE Team Emirates)
6. Phil Bauhaus (Bahrain – Merida)
7. Elia Viviani (Deceuninck – Quick Step)
8. Luis Léon Sánchez (Astana)
9. Kiel Reijnen (Trek – Segafredo)
10. Kristoffer Halvorsen (Team Sky)

Classement général :
1. Patrick Bevin (CCC Team) en 6h34’03
2. Elia Viviani (Deceuninck – Quick Step) à 5”
3. Caleb Ewan (Lotto – Soudal) à 9”
4. Max Walscheid (Sunweb)
5. Artyom Zakharov (Astana)
6. Jason Lea (UniSA – Australia) à 10”
7. Michael Storer (Sunweb)
8. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) à 11”
9. Jakub Mareczko  (CCC Team)
10. Jaime Castrillo (Movistar) à 12”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

2 Commentaires

  1. C’est quoi cette photo, Sagan avec le maillot de champion du monde, je sais qu’il l’a été plus de 1000 jours mais c’est du passé non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.