EN DIRECT
(c) Tour de Wallonie

Tour de Wallonie : Romain Cardis s’impose au sprint

L’épreuve belge s’élançait ce samedi avec une première étape plate de 193,4 kilomètres. Les sprinteurs sont attendus à l’arrivée des Bons Villers. Malgré un final incertain ponctué d’attaques, les hommes rapides du peloton ont finalement pu s’expliquer. Romain Cardis (Direct Energie) s’est montré le plus fort au terme de la longue ligne droite en faux plat montant. 

Une échappée se dessine sans résistance du peloton dès les premiers kilomètres de course. Ils sont sept à tenter leur chance de loin sur la première étape de ce 39e Tour de Wallonie. Pour sa rentrée du Giro, qu’il a du abandonner après une lourde chute lors de la 19e étape, Ben O’Connor (Dimension Data) se porte à l’avant. Celui qui était douzième du général du Tour d’Italie avant de quitter la course sort du peloton avec Conor Dune (Aqua Blue Sport), l’ancien champion de France Steven Tronet (Roubaix-Lille Métropole), Lionel Taminiaux (AGO-Aqua Service), Martijn Budding (Roompot), Michael Boros (Pauwels) et Quinten Hermans (Telenet Fidea Lions). L’échappée prend très rapidement le large : le peloton accuse plus de six minutes de retard après trente kilomètres de course.

La Quick-Step se porte alors en tête de peloton pour régler l’allure. Les coéquipiers d’Enric Mas et Alvaro Hodeg ramènent le groupe principal à moins de quatre minutes des sept échappés après deux heures de course. Ces derniers profitent d’être à l’avant pour se disputer les trois sprints intermédiaires du jour, mais surtout la seule difficulté répertoriée au classement de la montagne. Quinten Hermans y passe en tête et s’assure de porter le premier de maillot de meilleur grimpeur du Tour de Wallonie 2018. Le coureur belge de la Telenet Fidea Lions était aussi passé en tête du premier sprint intermédiaire mais a laissé les deux suivants à Lionel Taminiaux. Ce dernier portera demain le maillot fuchsia récompensant le leader du classement des sprints intermédiaires.

A l’arrière, le peloton se rapproche au fil des kilomètres en assurant un train régulier. Au premier passage sur la ligne d’arrivée, à 38 kilomètres de la fin de l’étape, le groupe désormais emmené par la Lotto-Soudal accuse tout de même 1’50” de retard. Il faut maintenant se méfier des deux portions pavées de quatre kilomètres placées dans le final. Le peloton accélère l’allure et s’étire à la poursuite de l’échappée. A25 kilomètres de la ligne, l’écart tombe autour de la minute : le sprint massif attendu semble inévitable.

La lutte tourne inévitablement à l’avantage du peloton. Alors que l’écart est tombé sous les trente secondes, Dune et Hermans décident de relancer leur effort sur l’ultime passage pavé et partent à deux. Les cinq autre baroudeurs du jour se relèvent. Le duo Hermans-Dune n’a qu’une dizaine de secondes à 10 kilomètres de la ligne. Les deux derniers rescapés de l’échappée sont finalement repris à 8km de l’arrivée. Plusieurs coureurs tentent alors de surprendre le peloton avant l’emballage final : Pieter Serry (Quick-Step), Edward Dunbar (Aqua Blue Sport) et Clément Russo (Fortuneo-Samsic). Le trio d’ambitieux parvient à créer l’écart et repousse le peloton à 14″ après son attaque. D’autres coureurs tentent de partir en poursuite, mais en vain.

Finalement, le peloton parvient à recoller sur le trio d’attaquants à 3 kilomètres de l’arrivée. La victoire va se jouer au sommet d’une ligne droite en faux plat montant. Romain Cardis (Direct Energie) s’y montre le plus véloce et remporte la première étape du Tour de Wallonie. Le coureur français de 25 ans signe sa première victoire chez les professionnels. Sur la ligne, il devance Michael van Staeyen (Cofidis) et Edward Planckaert (Sport Vlaanderen).

Le top 10 de l’étape :
1. Romain Cardis (Direct Energie) en 4h25’57”
2. Michael van Staeyen (Cofidis) à ”
3. Edward Planckaert (Sport Vlaanderen) à ”
4. Viacheslav Kuznetsov (Katusha) à ”
5. Jonas van Genechten (Vital-Concept) à ”
6. Corné van Kessel (Telenet Fidea Lions) à ”
7. Nick van der Lijke (Roompot) à ”
8. Zico Waeytens (Veranda’s Willems-Crelan) à ”
9. Hugo Hofstetter (Cofidis) à ”
10. Tom Wirtgen (AGO-Aqua Service) à ”

Le top 10 du général : 
1. Romain Cardis (Direct Energie) en 4h25’47”
2. Quinten Hermans (Telenet Fidea Lions) à 3″
3. Michael van Staeyen (Cofidis) à 4″
4. Edward Planckaert (Sport Vlaanderen) à 6″
5. Steven Tronet (Roubaix Lille Metropole) à 8″
6. Michael Boros (Pauwels) à 9″
7. Viacheslav Kuznetsov (Katusha) à 10″
8. Jonas van Genechten (Vital-Concept) à ”
9. Corné van Kessel (Telenet Fidea Lions) à ”
10. Nick van der Lijke (Roompot) à “

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Thibaut Pinot : « Le prochain objectif ? Retrouver le podium à Paris »

Thibaut Pinot tient sa revanche. Piégé dans une bordure sur la route d’Albi, le leader …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.