EN DIRECT
(c) ASO/Alex Broadway

John Degenkolb : « J’ai dû batailler avec Sagan pour la roue de mon coéquipier, c’était limite »

John Degenkolb affiche des progrès. A trois semaines du Tour de France, le sprinteur allemand est allé chercher une belle troisième place ce mardi, sur la troisième étape du Tour de Suisse. Battu par Peter Sagan et Elia Viviani, le représentant allemand de la Trek-Segafredo regrettait cependant d’avoir perdu la roue de son coéquipier Jasper Stuyven juste avant le dernier virage. Sagan s’est alors engouffré dans la brèche, après avoir bien frotté Degenkolb, et s’est ouvert une voie royale vers la victoire.

Lire aussi > Elia Viviani se sent « comme un attaquant qui n’a pas marqué depuis des mois »

« C’était une bonne journée en général, l’équipe a bien travaillé ensemble. Pas seulement les gars du train de sprint, mais aussi les grimpeurs de l’équipe. Tout était parfait jusqu’au dernier virage, saluait Degenkolb, dans un communiqué de Trek-Segafredo. Ensuite, j’ai dû batailler avec Sagan pour la roue de mon propre coéquipier, c’était assez fou. Je pense que c’était vraiment limite. C’est comme ça, je suis quand même content de terminer troisième et, surtout, ravi du super boulot de l’équipe. » Une nouvelle chance se présente ce mardi au sprinteur allemand. Ce dernier court après une victoire depuis le 17 février et son succès sur les routes du Tour La Provence.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Mikel Landa : « On ne peut plus parler de gagner le Tour, mais le podium est toujours jouable »

Mikel Landa monte en puissance. Tombé lors de l’étape des bordures, le Basque s’était retrouvé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.