Tour de Slovénie : Dylan Groenewegen était le plus fort

Si son profil paraît escarpé, la deuxième étape du Tour de Slovénie ne compte en fait qu’une seule difficulté répertoriée au classement de la montagne : une bosse de troisième catégorie, à 50 kilomètres de la ligne. Alors que certains d’entre eux n’ont pas pu disputer le sprint de la veille à cause d’une chute, les sprinteurs de premier plan comptent bien se montrer à leur avantage ce jeudi.

Trois baroudeurs, Benjamin Hill (Ljubljana), Vojtech Hacecky (Elkov) et Gasper Katrasnik (Adria Mobil), tentent de déjouer le plan des sprinteurs en partant de loin. Ils prennent jusqu’à 5 minutes et 15 secondes d’avance sur le peloton après 42 kilomètres de course. Les équipes intéressées par une arrivée au sprint se mettent rapidement au travail et contrôlent la marge du trio de tête. L’équipe UAE de Simone Consonni, vainqueur de la veille, est la plus active en tête de peloton.

A trente kilomètres du but, les trois hommes échappés ont encore plus de deux minutes d’avance sur le peloton. L’équipe LottoNL-Jumbo de Dylan Groenewegen et Primoz Roglic décide alors de venir rouler. Benjamin Hill paye ses efforts après être passé en tête au sommet de la bosse et avoir disputé les sprints intermédiaires : il est distancé par l’échappée, mais va s’accrocher au peloton. Les deux hommes restants en tête, Vojtech Hacecky et Gasper Katrasnik, conservent un avantage d’une minute à vingt kilomètres de la ligne d’arrivée.

A 12 kilomètres de l’arrivée, le duo de tête n’a plus qu’une vingtaine de secondes d’avance sur un peloton lancé à pleine vitesse. Les deux baroudeurs sont finalement repris à dix kilomètres du but. Le peloton est en file indienne, à pleine vitesse. Le sprint massif est inévitable.

Le final de la veille a laissé des traces : la mise en place des trains de sprinteurs est très nerveuse. Parfaitement positionné tout au long des trente derniers kilomètres, Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) se montre le plus fort sur la ligne. Le Néerlandais remporte la deuxième étape du Tour de Slovénie après un excellent Tour de Norvège. Il devance Matteo Pelucchi (Bora) et Caleb Ewan (Mitchelton – Scott), alors que Mark Cavendish (Dimension Data) a semblé lancer son effort trop tôt et n’a pu faire mieux que sixième. Marcel Kittel (Katusha) déçoit encore et termine 25e juste derrière son poisson-pilote Rick Zabel.

En terminant au sein du peloton après avoir pris les bonifications aux sprints intermédiaires, Benjamin Hill est le nouveau leader du classement général.

Le top 10 de l’étape : 
1. Dylan Groenewegen (LottoNL – Jumbo) en 3h35’43”
2. Matteo Pelucchi (Bora) à ”
3. Caleb Ewan (Mitchelton – Scott) à ”
4. Simone Consonni (UAE) à ”
5. Manuel Belletti (Androni) à ”
6. Mark Cavendish (Dimension Data) à ”
7. Dusan Rajovic (Adria Mobil) à ”
8. Daminao Cima (Nippo-Vini Fantini) à ”
9. Rok Korosec (My Bike – Stevens) à ”
10. Paolo Toto (Sangemini) à ”

Le classement général :
1. Benjamin Hill (Ljubljana) en 7h07’33”
2. Matteo Pelucchi (Bora) à 3″
3. Simone Consonni (UAE) à 5″
4. Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) à ”
5. Gasper Katrasnik (Adria Mobil) à 7″
6. Jon Bozic (Adria Mobil) à 8″
7. Caleb Ewan (Mitchelton-Scott) à 11″
8. Juraj Bellan (Dukla Banska Bystrica) à 13″
9. Rok Korosec (My Bike – Stevens) à 15″
10. Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) à ”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

André Greipel annoncé sur la Tropicale Amissa Bongo

Il va falloir s’y habituer. Après huit saisons passées chez Lotto (Omega Pharma – Lotto …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.